Parent au quotidien

L épreuve du feu: Les courses!

Nous nous sommes toujours organisé (encore plus depuis la naissance de Fripouille) pour ne pas faire les courses avec lui. Comme quoi, nous avions dû être traumatisés par des scènes parents en détresse avec leur enfant!

Nous utilisons majoritairement le drive, facile à récupérer en rentrant du travail par papa-Fripouille ou moi! Et quelque complément de ci de la pour les produits frais. Comme le marché du dimanche matin dont je vous parlais ici!

Et puis ce jeudi papa fripouille, pris de folie, a voulu faire un petit ravitaillement express car nous avions des invités!

Après le premier quart d’heure, je m’amuse de voir Fripouille bouquiner dans le caddie, je post même cette photo sur Instagram  ! Les doigts dans le nez! Finalement, cette histoire de course n’est pas si terrible que ça!

Course avec enfant
Légende instagram: 1ère fois qu’on fait les courses avec Fripouille, il bouquine! Gna gna gna!!

Crédit photo de l’Image à la une.

Et puis Fripouille pose sa revue, commence à regarder à droite et à gauche! À montrer du doigt des choses qui l’intéressent … en disant “ça” puis sur un ton un peu plus geignard “çaaa” puis “çaaaaaa”…

L’élément déclencheur de ce cataclysme:

Les tomates cerises, c’est le péché mignon de Fripouille.

Tomate cerise
Je vous préviens je suis traumatisée je n’en rachèterais jamais plus!

 

A partir de ce moment, Fripouille ne s’est plus contenu du tout, il voulait les tomates cerises et tout de suite! Il s’est mis à pleurer de plus en plus fort. J’ai tenté la négociation, je ne suis pas commerciale pour rien!

ok je t en donne une seule mais après STOP, le reste tu l’auras à la maison, en plus elles ne sont pas lavées! D’accord?” Ma Fripouille me répond : “D’accord!“.

Hop! je lui donne une tomate cerise, bien contente d’avoir géré la situation. Malheureusement une tomate cerise, c’est vite gobé, vite avalé! Après 15 secondes de répit, c’était reparti! Il en voulait une autre… Quelle naïve je fais! Papa-Fipouille m’a dit “il ne faut pas que tu lâches, sinon ça va être infernal!”

Ça a été l’horreur, évidemment il y avait du monde en caisse!

Fripouille tel une alarme, dont tu n’as malheureusement pas le code, a pleuré, hurlé et même crié si j’essayais de lui parler pour le raisonner, lui expliquer ou le calmer…

Heureusement, une maman dans la file d’a côté lui a demandé “bah alors qu’est ce qui se passe?” Et là hop plus un mot, plus de pleure, plus de bruit! Enfin!

Fripouille s’est caché contre maman! En profitant pour se moucher dans mon chemisier, évidement je n’avait pas prévu de mouchoir… Bah oui je ne pensais pas que ça se terminerait de la sorte! J’ai même fini par sacrifier son pull pour le moucher…
J’ai été dépassée, désemparée.

Conclusion:

  • Je ne referais plus jamais les courses avec Fripouille, en tous cas pas avant ses 18 ans!
  • Je n’achèterais plus de tomate cerise!

Mais comment faites vous? Donnez moi vos secrets de mamans averties!!

 

Les meilleurs conseils à retenir pour partir faire des courses sereinement :

  • Avant de partir, expliquez à votre enfant où vous allez et ce que vous devez y faire. “Nous allons acheter des fruits et des légumes et ensuite nous rentrons à la maison”.
  • Expliquez clairement ce que vous attendez de lui. Par rapport à son comportement : ne pas courir partout, suivre les consignes…
  • Donnez une mission à votre enfant “Toi tu mets les courses dans le caddy, tu portes les fruits jusqu’à la balance…” 
  • Vous êtes le mieux placé pour connaitre les limites à donner à votre enfants avant de vous aventurer dans un supermarché. En ce qui concerne mon fils, je lui dis clairement que je ne lui achèterais pas de jouet, qu’il est inutile qu’il me sollicite.

 

As tu d’autres astuces pour éviter la crise et partir sereinement faire des courses avec tes enfants?

lepreuve du feu les courses

 

40 thoughts on “L épreuve du feu: Les courses!

  1. Dur dur les courses! Je dois bien t’avouer que Lapinette ne râle pas au supermarché parce que je lui demande de choisir la plupart des articles: la forme des pâtes, les biscuits qu’elle veut pour le goûter, l’odeur du savon pour les mains, le parfum de ses compotes. Et depuis peu elle prend un petit chariot miniature du supermarché et a quelques “missions” qu’elle fait avec fierté!

      1. La première fois dans un très grand hyper marché (je n’y vais pas souvent), Lapinette était attirée par la “nouveauté” et elle m’a fait le même coup que celui des tomates cerises avec des mini bananes! Tout ce qui est nouveau génère pas mal d’excitation et forcément la première fois c’est toujours un peu compliqué!

          1. C’est ce que j’ai observé en tous cas! Et pour absolument tout… Lapinette a toujours cette peur de ne jamais pouvoir refaire une chose qu’elle découvre et pleure assez souvent quand une grande première pour elle se termine. Constater que ce sont des choses qu’elle peut refaire et que ce qu’elle aime ne disparaît pas définitivement quand elle s’en va lui permet de mieux vivre la situation quand elle se reproduit. J’ai remarqué que la source d’une colère est souvent là: l’impossibilité de se projeter dans le futur même proche!

  2. Bonjour,
    Je viens de chez Risounel et en furetant je découvre votre article plein d’humour mais aussi laissant transparaître une certaine inquiétude.
    Bien sûr, ce premier essai a été difficile, même peut-être un peu pénible mais il ne faut pas vous décourager. En expliquant à Fripouille qu’il ne doit pas être trop capricieux et en l’intéressant à vos achats il arrivera sans problème à comprendre que vous êtes là pour faire les courses et pas pour le repas.
    En le prévenant à l’avance, et lui disant que s’il est bien sage il aura droit à ceci ou cela vous arriverez sûrement à l’emmener avec vous sans grosses crises.
    C’est comme ça que j’agissais avec ma fille quand elle était petite et ça marchait assez bien.
    Je vous souhaite une bonne journée

  3. Alors le truc magique c’est les courses sans chariot. Tu prends un sac et tu donnes à Fripouille le petit caddy. ll risque de jouer un peu aux autos tamponneuses mais dès qu’il aura pigé le truc, il sera trop fier de t’aider comme un grand.
    Moi j’en ai deux équipées de chariots qui courent dans le magasin devant ou derrière moi pendant que papa gère le grand caddy. Sinon y a les bacs à roulettes ou même si plus rien n’est dispo, tu le traînes partout dans les rayons en lui faisant porter des choses. Le truc c’est de l’occuper.
    Et pour éviter les crises, petite explication du contexte, des tenants et aboutissants de la chose et au besoin mise au point ferme avant d’y aller. Je n’ai jamais eu à gérer une grosse crise comme toi car on les emmène faire les courses au supermarché depuis qu’elles sont assez grandes pour tenir assises dans le siège du chariot, par contre c’est dans les magasins de tissus que ça se gâte. Le rayon mercerie pour elle c’est l’équivalent du magasin de bonbons (comme quoi les chiens font pas des chats :-P) et j’ai eu qq problèmes avec les boîtes de boutons, les écheveaux DMC etc… après explication que ce n’était pas la boîte à couture de maman et qu’on ne pouvait pas tout toucher, on peut à nouveau y retourner !!
    Oups, je vois que j’ai encore beaucoup parlé… désolée !!

    Bisous et bon courage

    1. Ohhhh non! Je suis connecté de te lire! 😉 merci pour ton avis et ton expérience ! Ça ne peut que nous aider! Je ne sais pas s’il y a de petits caddies là où nous allons mais si c’est le cas j’an donnerais un à fripouille avec une mission! 😉 merci à vous toutes! C est top les réseaux sociaux!

  4. Ici les courses c’est un moment familial!!! Si si tu as bien lu!!!! Notre tradition du samedi. Depuis qu’on est à La Rochelle, on fait les courses en fin de matinée et on va ensuite à la cafétéria. Les petits savent que s’ils ne sont pas sages pas de structure à la cafèt….rhooo le chantage 😉

    Bref, on a toujours fait les courses en famille. C’est sûr, il y a des samedi où c’est un peu galère…quand on passe dans le rayon jouets et que P’tit Bonheur en a repéré un. Ou qu’il veut absolument une noix de coco…Quand tous les 2 se coursent dans les rayons…On voit que P’tit Bonheur s’intéresse de plus en plus aux prix, aux bons produits et à ceux qui sont purement marketing…..En fait, il apprend pas mal de choses en faisant les courses avec nous…

    On fait aussi souvent comme jenesuispasunesupermaman.
    Une mission qu’ils adorent c’est quand je leur donne un produit et qu’ils doivent aller le donner à leur papa au chariot en lui disant le prix (car la mission paternelle est de calculer la note totale 😉

    1. Merci! Un moment familial ?? Je n’en reviens pas! Bon il faut qu’on apprenne tout ça! Tu as raison les courses peuvent être instructives, je préfères tellement faire un drive le vendredi soir et jouer dans le jardin le reste du week end!!

      1. Aujourd’hui, je suis allée faire un complément de courses seule avec les loulous….tout s’est bien passé sauf après le passage à la caisse quand puce s’est pris un caddie ( vu qu’elle courait….). Bref, ça m’a fait repensé à ton article et j’en ai fait un qui devrait paraître samedi. Tu comprendras comment c’est devenu une routine. J’utilise le drive dès qu’on ne peut pas y aller mais l’Homme n’aime pas car il n’a pas tout ce qu’il veut 😉 pourtant on fait quand même des économies et on gagne du temps!

        1. C’est évident que le drive est quand même LA solution “confort” pour nous! Tu n’es pas tenté de prendre plus que ce dont tu as besoin, tu peux garder une liste avec les produits habituels dont tu as besoin de manière récurrente et en plus tu ne dédies que 15 min de ton temps à faire les courses! 😉

    2. Ce n’est pas du chantage, c’est une négociation avisée… nous aussi on utilise ça quand on les amène faire le tour des magasins de déco et de bricolage : si elles ne font pas (trop) le souk, on ira manger une glace 😛

            1. Quand je disais qu’elles ne faisaient pas de crise, j’oubliais juste un détail : si elles s’ennuient elles se battent et se roulent par terre au milieu du supermarché 😉 Alors je peux te dire que je fais en sorte qu’elles s’ennuient pas 😛
              Sinon c’est comme pour toi, des papis-mamies m’ont sortie de situations délicates avec une ptite remarque aux enfants… pétrifiés de timidité !!
              Allez courage c’est comme tout : vous allez arriver à trouver LE truc 😉
              Bisous

                1. … à la caisse pleine de monde quand ça n’avance pas !! Et là personne ne te laisse passer avant malgré tout 😛
                  Pas de soucis on est tous logés à la même enseigne avec nos enfants tu sais 😉 Bisous

  5. Ah oui les courses une vraie étape quand on a des enfants, nous soit on fait les courses pendant l’école, du coup on a que la petite, et ça va elle comprend lorsque l’on dit non (sauf kan on prend du pain 1 ou 2 petits morceaux) et quand on a les enfants (lors des vacances ou long week-end, on met les règles à la maison, et dans la voiture sur le parking du magasin. Il arrive des fois des petites comédies, mais je prends la main et hop on avance et ils se calment. Mais il m’est arrivé une fois, un des garçon n’a pas voulu s’arreter, mais il hurlai tellement, que la punition et que ma soeur étant là elle l’a pris amener dans la voiture moi j’ai fini les courses et payer.. et il hurlait encore dans la voiture en arrivant et tout le monde qui passer a coté me regarder comme si je l’avais taper ou autre… mais je n’ai pas cédé et il ne l’a fait qu’une fois ! (je pense que la punition a fait effet)

  6. Hihi, génial cette histoire ! Je n’ai pas d’enfant mais quand j’étais petite, j’étais la même ! Un jour, ma mère en a eu tellement marre qu’elle m’a laissée prendre ce que je voulais et passer la caisse sans payer. Quand je me suis faite gronder par le vigile pour avoir “volé”, je n’ai plus jamais bronché pendant les courses…

  7. oh non ne dis pas ça, mais oui tu retourneras en course avec lui et ça se passera mieux j’en suis certaine! ça ne devait pas être évident et tu as surement voulu partir le plus vite possible….y’a toujours des regards qui t’épient pour savoir comment tu vas t’en sortir, ils n’ont que ça à faire ces gens….bon sinon moi comme je fais mes courses au supermarché pour éviter les courses à mon chéri:

    j’emmène mon filou depuis qu’il est bébé (ça doit aider)
    depuis qu’il sait tenir un stylo, je fais semblant de lui dicter ma liste (il adore)
    sur le chemin on fait un topo
    lorsqu’il arrive au mag il sait où on doit aller
    je lui fais peser les légumes et les fruits (son autre grand plaisir)

    bref il participe! il ne m’a jamais fait de caprice (ouf) et c’est moi qui des fois lui dit que veux-tu?
    on sait jamais si ça peut t’aider

    1. Oui, l’implication et la responsabilisation semblent être les meilleurs solutions pour faire des courses sereinement. La prochaine fois je le nommerait chef de liste et de la pesée des légumes, ça aidera sans aucun doute!
      Merci pour ton conseil!

  8. Michoco a deux ans et demi, je l’emmène régulièrement faire les courses. Je n’entre jamais dans le magasin sans lui rappeler où on est et ce que l’on vient faire. C’est sûr que c’est sport mais depuis qu’il est né je l’ai toujours emmené de temps en temps et fait participer d’une manière adaptée à son âge. Quand il me montre les choses, je ne considère pas qu’il les veut, je prends une minute avec lui pour regarder l’objet et le trouver intéressant, commenter sur sa couleur ou son utilité (merci isabelle filiozat), puis on passe doucement à autre chose ! Ce qui est pratique avec Michoco c’est qu’il pense toujours au père noël donc quand on a fait le tour du sujet, il me dit “je vais demander au père noël des tomates cerises !”. (Notre liste au Père Noël est très longue, ça fait rigoler les passants mais moi je vois qu’il comprend qu’il ne peut pas tout avoir tout de suite…) Quand il était assis dans le caddie c’est lui qui attrapait les articles dans les rayons. Maintenant il aime jouer 5 minutes dans le magasin de jouet de la galerie marchande, monter dans les caddies-voitures pendant 5 autres minutes (je prends mon temps pour ne pas le frustrer), puis à l’entrée du supermarché il prend son petit caddie (je me charge de lui rappeler que c’est beaucoup plus intéressant !). Il est chargé de la liste des courses qu’il range dans son caddie et a le droit de mettre certains articles de la liste dans son caddie. Je lui redemande régulièrement la liste, l’implique dans le choix des produits (de manière contrôlée..; je ne propose pas un choix entre deux produits dont je ne veux absolument pas chez toi ou qui sont hors budget…) Il choisit son paquet de gâteau aussi, pour nous la consigne c’est un paquet point barre, au début il voulait tout et ça l’énervait mais il arrive de mieux en mieux à faire son choix. Dès que je vois que ça dérape, je reprends une minute supplémentaire pour lui prêter plus d’attention puis je pense à lui confier d’autres responsabilités car tant qu’il se sent utile ça se passe bien ! Je lui fait faire plus d’aller-retour pour aller peser un fruit ou attraper quelque chose, quitte à ce qu’il se trompe et y retourne 5 fois ! Il adore le rayon des torches, on y passe 5 minutes et récupérer une bouteille de colle sans vis qui ressemble à un extincteur ! C’est la seule chose qu’il est autorisé à mettre dans son caddie et à rendre à la caissière (qui commence à avoir l’habitude !), à chaque rayon suivant il détecte s’il y a des incendies, c’est la fin des courses et il est temps que ça se termine pour lui ! A la maison nous déballons les courses ensemble, en ce moment sa tâche est de trier ce qui va au frigo ou pas.
    Avec ma nièce ma maman me disait que les courses étaient visiblement compliquées, ma maman n’était pas chaude pour qu’on lui confie un petit chariot (elle a trois ans et demi) et pourtant elle était tellement fière qu’on ne l’a pas entendu de toutes les courses et qu’elle a vraiment aidé !
    J’espère que tu retenteras l’aventure en tout cas ! ça dépend des enfants, mais surtout de l’attitude du parent (cf notre bible commune !), redonne-toi une chance mais que si tu as du temps devant toi car dans la précipitation on s’agace plus vite, on est moins à l’écoute et c’est souvent comme ça que les ennuis commencent ! Bonne chance 😉

    1. Merci pour ce témoignage, j’apprends aussi de vos expériences et de vos récits! Nous avons l’occasion de nous confronter au problème lors de nos courses sur le marché mais en règle générale ça dure moins longtemps que les “grosses” courses du supermarché! J’ai tout noté! Je ne manquerais pas de vous faire un debrief lorsque nous re-tenteront l’expérience! 😉

  9. Ah malheureusement, ça tourne toujours à la catastrophe ici aussi depuis … très longtemps ! A deux dans le caddie, ils finissent toujours par s’énerver et s’impatientent +++ lors du passage en caisse. Je les implique en leur demandant de mettre les articles dans les sacs isothermes et à m’aider à les déposer sur le tapis roulant mais je finis toujours rouge de honte dans les rayons ou à la caisse ;-(

    1. Nous les prévenons systématiquement avant de partir faire des courses. Par contre la majeure partie du temps nous faisons des drives et les seules courses que nous faisons avec eux sont très rapides.
      Ça évite les ennuis! Il faut admettre que faire les courses n’est pas une activité passionnante, même moi ça me gonfle! (A part faire le marché!) 😉

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.