Voyage

Nos vacances en camping car!

Nous avons rendu le camping car! Je vous ai donc préparé un bilan de cette expérience, pour le cas où vous seriez complètement dingues tentés de vous lancer dans cette aventure! 

Sachez que si vous partez en camping car avec ou sans enfant, comptez bien 2/3 jours d’adaptation pour prendre vos marques! 

Papa fripouille n’a quasiment pas dormi la nuit précédent notre départ, réveils multiples jusqu’à 4h du matin! Et après debout pendant que Fripouille terminait tranquillement sa nuit!  

Nous sommes sorti de la cour sans arracher un rétro, ni faire une seule rayure ! On était pas peu fiers! Parti de Bourgoin-Jallieu direction Montrichard, la 1ère étape du parcours!

Nous sommes passés de 140m2 a 10 m2 ! Il faut un peu d’entrainement… 

Nous avons, à nos dépends, intégré que les espaces confinés sont dangereux:  Quand dés les 1er jours tu te prends 3/4 fois l’angle du placard du meuble de cuisine et qu’en même temps tu te tapes le coude dans la poignée de porte de la salle de bain douche… Tu te dis 2 semaines ça va être long! 

Au 2ème jour mon MacBook s’est planté tout droit dans la table… (Un oubli malheureux de verrouillage de portes de placards… Oui c’est un peu comme dans un avion, avant le départ, il faut vérifier que tous les placards sont verrouillés). Même chose pour la compilation Mickey des 7 histoires du soir, qui elle ne s’est pas plantée dans la table mais dans mon front

Du coup on a décidé de mettre le casque à Fripouille tout le temps! Camping car A l’inverse l’extérieur est énorme, là tu as de très gros volumes! Vous n’avez sans doute jamais fait attention a tous ces portiques en bois, en bord de plage, sur les parkings de sites touristiques… Qui t’annonces “hauteur 2,10m“! Et bien ça ne passe pas! Adieu la magnifique plage que tu avais repérée! 

Sur les sites touristiques, il y a toujours un espace tout au fond, réservé au Camping car. 

J’ai dû descendre du camping car, à chaque fois que nous nous sommes garés ou que nous sommes passés dans des rues étroites, je vous laisse imaginer mon agacement à la longue…Et J’ai dû agiter mes bras en l’air pour indiquer à Papa-Fripouille les manoeuvres qu’il devait faire. Il faut dire qu’il mesure 8 mètre de long! Assistant de piste Source de l’image 

Un point positif, le camping car a réglé pour la première fois mon problème de faire nos valises… Là, du coup t’es large! Tu peux prendre toutes tes petites affaires tu n’es pas à un flacon ou un pull près!

Rassurez vous, comme chaque année je n’ai porté que 1/3 des vêtements que j’ai emmené!   Circuit Bretagne 1 

Nous sommes arrivés à Montrichard en fin d’après-midi (sur une aire de camping car park: Le principe, tu as une carte qui te permet de rentrée sur l’une de ces aires, à n’importe quelle heure, d’avoir de l’électricité, du Wifi si tu stationnes près de l’entrée, de l’eau). 

Après toute cette route, comme des enragés, nous avons sauté sur nos vélos départ pour 5km à vélo (pour voir Chenonceau) en fait nous nous sommes  trompés et avons pris un petit chemin difficilement carrossable avec la remorque de Fripouille ! 

Sur le guide Camping Car Park , était indiqué que nous nous trouvions à 5km du château… Fripouille a clamé qu’il avait peur pendant 5 km… 

Nous avons demandé à un promeneur si nous étions sur la bonne voie, il a fait une grimace en nous expliquant qu’il restait encore le double à faire! Il nous a aussi fait remarqué que Fripouille n’avait pas l’air rassuré… (Parents indignes) Puis nous nous sommes résignés et avons fait demi tour!  

La deuxième nuit, nous avons dormi à Nantes. Là, nous avons bien compris, qu’une fois garé, même si tu as l’impression que le camping car est bien à plat… Vérifiez! (posez une bouteille d’eau, remplie, au sol et observez dans quel sens elle roule, en fonction, mettez les cales sous les roues) Car cette nuit là j’ai dormi toute la nuit cramponnée au bord du matelas pour ne pas rouler!

Autre point positif, manger en bord de mer sous la pluie a Carnac sans touriste et sans personne! Bon! Ça n’a pas duré car Jacques Henri Jacquart (Hi hi hi) est sorti de derrière son mur de 2m de haut pour venir nous voir : Jacques Henri Jacquart “Rassurez-mouaaaahh! Vous n’avez pas l’intention de rester ici??!”  

  Circuit 2

Ce qui a été vraiment magique, ça a été de se réveiller dans un décor de rêve au milieu de nulle part après avoir profité d’un couché de soleil incroyable

Oui oui, on a dormi là, tout seul et c’était magnifique! 

C’est LE conseil majeur, surtout, restez au plus possible dans les terres. Il y a de la place pour stationner, vous pourrez vous sentir un peu plus libres et nomades! 

Sur notre parcours, ça a été beaucoup plus simple à partir du Finistère. Montagne Saint-Michèle, Parc naturel d’Armorique.   Montagne St Michel   

La vie en Camping car, ça veut aussi dire te retrouver en pyjama dans des endroits improbables! 

Oui, un camping car c’est ta p’tite maison tu fais comme chez toi donc pyjama en pilou et compagnie car les nuits peuvent être fraîches! 

La mobilité reste l’atout principal, tu peux t’organiser un petit périple, ou pas! Si c’était à refaire, je préparerais un peu plus notre circuit! Mais à l’unanimité, ça ne se refera pas!

Faire faire la sieste à Fripouille n’importe où sans contrainte et du coup sieste pour nous aussi, c’était très confortable! C’était pour moi l’atout majeur de ce mode de vacances avec un enfant de 2,5 ans qui fait la sieste l’après midi. 

Attention à être garé à l’ombre, sinon vous risquez de retrouver toute votre petite famille cuite à l’étuvée! 

Dans l’idée aussi, se faire un très bon Resto accompagné de bon vin… Et savoir que ton lit t’attend quasiment sur le parking… Ça, j’ai vraiment aimé!    

En résumé

J’aime

  1. Dormir en pleine nature 
  2. Pouvoir siester assez facilement 
  3. Pouvoir se déplacer au gré de nos envies
  4. Composer ses vacances au fur et à mesure
  5. Apprendre à vivre de manière plus économe en terme de ressources: eau, électricité…
  6. La possibilité de compléter ses déplacements par le vélo
  7. Le concept France Passion un regroupement de producteurs, agriculteurs qui accueillent les camping car gratuitement pour une nuit(pas d’eau, pas d’électricité)

J’aime pas

  1. La maniabilité 
  2. Les petits espaces de vie
  3. Par temps de pluie, être confiné dans 10m2
  4. Devoir tout “déménager” chaque jour
  5. Les aires de camping car sur goudron, où tout le monde entassé les uns sur les autres
  6. Se poser la question très souvent “Et ce soir on dort où?”

Il semblerait que le site Caramaps soit assez bien fait pour planifier son périple! (Je ne le connaissais pas avant de partir… Dommage!)

Alors, est ce que vous tenteriez les vacances en camping car? Avez vous déjà testé? Qu’n pensez vous?      

29 thoughts on “Nos vacances en camping car!

  1. Le camping-car ne m’a jamais attiré. Le manque d’espace est sans doute ce qui me pose problème.
    Je trouve également que certes on a une forme de liberté mais en même temps beaucoup de lieux sont difficiles d’accès en camping-car.
    J’ai adoré ton descriptif avec les aléas !

  2. je l’ai déjà fait pour des vacances “nomades” et ça m’a bien plu, par exemple le trajet Belgique – Roumanie (plus un tour en Bucovine) par petites étapes ou comme la famille Fripouille, un tour des côtes bretonnes…
    mais c’est sûr, faut faire gaffe à la hauteur, on ne passe pas partout!
    (très juste aussi ta remarque sur le plan pas toujours parfaitement horizontal, il m’est aussi arrivé de devoir m’agripper au bord du lit ;-))

    1. Ha ha! Je pense que tout le monde se fait avoir au moins une fois, après une mauvaise nuit on ne refait JAMAIS l’erreur! Waahh Belgique Roumanie… Sacré périple! Je ne sais pas comment sont les lieux d’accueil pour les camping car là-bas?
      Qu est-ce que tu as aimé toi, dans ce mode de vacances? Et ce que tu as moins aimé ?

  3. L’aventure en camping car ne m’attire pas du tout et pourtant il y a dans ce choix un côté nomade que je comprends… En tout cas, j’ai lu ton billet avec curiosité et j’ai bien aimé ton récit !

  4. Les vacances en camping-car sont pour moi de vrais vacances !
    J’adore, nous adorons !
    On a commencé en couple au Canada puis avec Fiston lorsqu’il avait 11 mois et là lors de notre road-trip dans l’Ouest Américain il avait 4 ans et il est fan aussi !
    Tout comme toi les réveils dans des endroits improbables, sublime, le rêve, la vie, la douceur …
    Nous sommes assez roots donc le fait de chercher où dormir le soir fait partie des vacances, de l’imprévu !
    Bref, ce sont pour nous nos vraies vacances !

    Vous avez fait un superbe périple, et finalement nous ne sommes pas très loin je suis à environ 1h de Bourgoin Jallieu 😉 !

    1. Alors effectivement nous nous sommes fait la remarque! Lorsque nous avons fait notre Road trip dans l’ouest Américain, un camping car, ça aurait été canon! Mais en France dans les coins que nous avons traversé… Ça n’est peut être pas l’idéal! L’imprévu ne nous dérange pas nous plus, ni le fait de ne pas savoir où dormir mais les paramètres imposés par les bords de mers… Ça complique un peu la tâche!
      Ah oui?! À une heure au sud, au nord…? On pourrait se rencontrer! 😉

      1. C’est ça à cause de l’espace. C’est vrai que c’est un peu paradoxal ce genre de transports. Tu te sens libre d’aller (presque) où tu veux et en même temps, tu peux vite avoir la sensation de manquer d’air par manque de place.

  5. ça fait longtemps qu’on a envie de tenter mais budget essence et la peur de ne pas trouver d’air de repos spécial camping car, nous freine…et là en te lisant , j’ai un doute car avec 4 bambins quand il pleut la galère 🙂

  6. Bonjour,
    J’ai beaucoup souri en lisant votre article car j’ai l’impression que ce n’étaient pas des vacances mais une véritable aventure.
    J’imagine bien le stress de papa Fripouille au volant de son gros engin, surveillant les côtés de la route et obnubilé par la hauteur du camping car.
    Ce qui me déplaît dans ce moyen de voyager c’est d’avoir l’impression d’être parqué et de ne pas pouvoir aller où on veut. Il y a, à mon goût beaucoup trop de restrictions.
    Une petite pensée, quand même pour ce pauvre petit Fripouille dans sa remorque qui devait bien se demander si ses parents ne voulaient l’emmener jusqu’au bout de la terre…..
    Bon après midi, je suis sûr que vous garderez quand même de très bons et drôles souvenirs de ce périple.
    Claude

    1. Effectivement le côté parqué est TRÈS désagréable! Oui! Nous gardons de bons souvenirs et nous en rigolons maintenant! Enfin sauf pour la table nous n’avons pas encore eu la facture du propriétaire mais c’est certain que l’on va moins rire à ce moment là!
      Bon après midi!

  7. Le récit m’a bien fait rire. Le camping-car, on adore… ou on déteste, c’est selon. Allez, encore 50.000 km de balade, et vous ne pourrez plus vous en passer vous verrez 🙂

    Bien amicalement,
    cc-passion

  8. Ahah, ton article… Ne donne pas envie ! Ce que j’aime en vacances c’est me poser à un endroit et rayonner si l’envie nous en prend. Se faire des journées farnientes et des journées de marche à pied pas trop longue (rapport aux enfants ????). Quitte à choisir je suis plus caravane, que tu n’es pas obligé de trimballer partout une fois installée. En tous cas il y’a quelques aspects sympas, genre de trouver seuls au milieu de nulle part et voir un coucher de soleil ????.

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.