Tranche de vie

Je pose tout là!

Cette semaine, j’ai fait peu de photo, deux ou trois peut-être… Parce que le ciel m’a offert quelques visions magnifiques! Je n’en suis pas revenue que le ciel puisse être si fabuleux alors que l’actualité est si sombre Pour cette 47 ème semaine du projet de Mà, le thème imposé est Dedans. Étant donné que ma semaine était un peu vide niveau photo, j’ai ressorti cette photo que j’ai prise sur la plage de Cluny en février dernier pendant notre voyage en Guadeloupe.

Un dedans vu de dehors, un dedans qui est presque un dehors vu l’état des murs de cette maison et du filet de pèche jonché sur le sol… Cette photo est tout à fait à l’image de la confusion dans laquelle je me trouve depuis vendredi!  

Je pose tout là!  


Si tu as raté mes billets cette semaine, je ne t’en veux pas et même je te comprends! En voici le récapitulatif : 

Je t’ai raconté notre escapade de trois jours dans le sud de la France.

Des complications sont arrivées depuis quelques semaines pour coucher Fripouille!


Cette semaine je te présente cinq liens qui tournent autour de l’actualité et surtout de quelle manière on peut mettre les “bons” mots dessus pour l’expliquer à nos enfants

Un lien, parce qu’on en parle moins, pour démontrer la nécessité de mettre des mots sur nos ressentis et nos angoisses en tant qu’adulte, par rapport aux derniers évènements. 

Pour finir, un billet coup de coeur que j’ai lu il y a quelques semaines, avant les attentats et qui résonne en moi de manière très forte aujourd’hui par rapport à l’actualité.  

[supsystic-gallery id=12 position=center]


J’ai regardé les informations cette semaine, une fois que Fripouille était couché et j’ai vu des personnes articuler un “même pas peur” d’une voix chevrotante et le menton tremblant. 

Pourquoi s’évertuer à nier que nous sommes apeurés? N’est ce pas humain d’être écrasés par la peur après l’horreur que venons de vivre? N’est ce pas humain d’exprimer notre attachement à la vie de la même manière que l’on revendique notre liberté, notre culture et notre savoir vivre à la Française? Je ne suis pas certaine que nier l’évidence nous rende plus fort…

Admettons que nous sommes effrayés et parlons-en entre nous, pour se délester de cette crainte qui nous pèse. Notre société doit changer et ce changement passe par nous avant tout, pour construite une culture de la non violence, de l’échange et de la rencontre entre humains. 

Nous attendons toujours des évènements (tristement) exceptionnels pour nous réunir et nous unir, pour parler à nos voisins… Voisins de bus, voisins de vie…

Pour être plus forte demain, je pose ma peur ici, devant toi! J’ai envie de vomir tellement je suis atteinte et choquée par ce qui s’est passé mais je dois rebondir! Tous ensemble, unis par ces sentiments, cette peine, cette colère et cette douleur commune, c’est l’occasion de donner un élan nouveau à notre société. Parce que je ne peux me résoudre à miser sur nos enfants pour rattraper toutes nos erreurs et assumer nos démissions.

Parce que chaque geste bienveillant, chaque action, chaque sourire reçus ou donnés a son pouvoir bénéfique et positif. J’entends sans cesse parler d’éducation positive, bienveillante mais cet élan ne doit pas se cantonner à l’éducation de nos enfants! Nous devons l’appliquer envers chaque humain que nous croisons…

J’ai découvert MAN c’est un Mouvement pour une Alternative Non-violente, des sujets tel que l’éducation non-violente, la délinquance… Et bien d’autres y sont abordés et pleins d’actions sont mises en place!

Je suis désolée d’avoir été si bavarde, ça ne m’arrive pas souvent! Je ne le referais plus promis! 😉 En espérant ne pas vous avoir trop saoulé…

 

Alors si tu veux déposer ta peur ici, vas-y! Si t’as des idées surtout partage les! 

 

 

29 thoughts on “Je pose tout là!

  1. C’est tellement clair que la peur est présente ! il n’y a qu’à voir les réactions des enfants… et les sujets de conversation ! on essaye d’exorciser ça avec de l’humour mais ça reste effrayant ! bisous

    1. C’est évident, la semaine dernière j’ai déjeuner dans un restaurant Italien qui fait des glaces maison. Un bac à glace est tombé lourdement au sol… Je t’assures que la salle entière était sur le qui vive, prête à se jeter au sol…
      bisous

  2. Extraordinaire ce ciel !! On dirait un tableau ! Et la seconde photo est vraiment de circonstance…
    Bon week-end à toi et n’hésite pas à être tout autant bavarde à l’avenir 😉
    Bisous !

  3. bien sûr que cette peur est là et qu’on se demande “irai-je à Paris?” “irai-je à Bruxelles?”
    bien sûr que cette peur est là…
    bises à toi et merci de l’avoir dit

  4. bavarde, papote, vide ton sac , t’as raison! si tu ne peux pas le faire ici, chez toi, où va-t-on!! oui moi aussi, j’ai peur… cette terreur future me fait flipper et pourtant on doit continuer à vivre, à exister, ….à tant plein de choses mais je sais que perso, j’y penserai encore plus…comme une épée de Damoclès…c’est bête….

  5. Bonsoir Valérie,
    J’ai en effet raté quelques uns de vos billets et je m’en excuse mais j’ai eu de gros soucis familiaux et j’ai dû m’absenter.
    Ce que vous écrivez me touche car j’ai du mal à comprendre qu’il soit nécessaire que surviennent de tels événements pour que les gens se rapprochent les uns des autres, parlent à leurs voisins, soient solidaires, apprécient ce que l’autre peut apporter de bon.
    Je n’apprécie pas vraiment quand j’écoute des gens dire à la télé ou à la radio qu’ils n’ont pas peur, ce sont à mon avis des inconscients qui n’ont pas idée de ce qu’ont pu vivre ceux qui ont été des victimes.
    Je vous rejoins totalement quand vous parlez d’être bienveillant avec chaque être humain que nous rencontrons. Dans nos société cela semble un peu utopique mais ça ne me dérange pas, aimer son prochain, son voisin, celui ou celle que l’on croise, ne pas avoir d’à priori, n’est-ce pas ça qui fait que nous sommes soit-disant intelligents ?
    J’ai apprécié votre article, je l’ai trouvé sensé, réfléchi et plein de sagesse.
    Merci beaucoup, il m’a fait plaisir,
    A bientôt,
    Claude

  6. J’avoue que j’ai lu ton article, en oubliant totalement ta superbe photo et ton interprétation parfait du thème de la semaine.

    Peur…
    Je suis dans un endroit “peu visé” par définition, mais… donc méfiant. – Peur ? – Non.
    Je suis dans une société totalement visée par ce barbarisme… – Peur ? – Oui !
    Puis j’ai eu l’info selon laquelle mon oiselet aurait du se trouver à ce fatal concert…
    J’ai mis la semaine écoulée pour digérer cette info-là.

    Peur ? – C’est quoi, la Peur ? — Je suis Angoissé.
    Mais aussi :
    Révulsé, choqué, meurtri, incrédule, indigné….

    Tout cet obscurantisme au nom d’un Dieu qui ne veut que la Lumière !
    (il me semble que c’est l’idée de toute religion, non ? – je suis dogmatiquement athée.)

    “Surmonte tes peurs, car elles ne sont que sentiments. Affronte tes angoisses, car elles te rongeront.”

    1. Oh que oui la lumière est à peu près ce que veulent toutes les religions (bien que j’ai peu de connaissance…) il n’y a qu’un gros paquet d’humains pour en faire des interprétations folles!
      Je ne sais d’où tu sors cette dernière citation mais s’en est une que mon frère pourrait me dire!

      Merci d’être revenu pour ma photo du thème!
      J’aime cette maison parce qu’elle dégage quelque chose de très fort, on pourrait croire qu’elle a essuyé des tempêtes… En fait non, elle est simplement abandonnée, les anciens propriétaires s’en sont construire une juste en face de celle-ci!

      Oufff… Pour ton oiselet!

Les commentaires font vivre le blog et j'adore vous lire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.