Parent au quotidien

Ta gueule

Tu dois te dire que je suis bien mal léchée ou très en colère mais que ça n’est pas une raison pour te parler comme ça! Tu n’as pas tort! Dire “ta gueule“, comme ça sans crier gare… C’est pas poli mais c’est pas de ma faute!

Dernièrement, Fripouille a commencé à dire caca-prout, tu te doutes bien que même si des grossièretés sortent de notre bouche à Papa-Fripouille et à moi, celui-ci n’en fait pas parti! 

Il y a quelques semaines, Fripouille a commencé à baragouiner un “ka gueu” puis s’est amusé à enchaîner “ka gueu ka gueu ka gueu“!  A force de s’entraîner il a fini par arriver à le dire quasiment parfaitement “ka gueuye!” C’est fou ce qu’il est assidu ce gamin!! Il ne lâche rien!

Papa-Fripouille et moi avons pris le parti de ne pas surréagir pour ne pas trop donner d’importance à cette expression, qu’il ne comprend même pas d’ailleurs!

Ce matin je remontais à l’étage pendant que Fripouille était en train de prendre son petit déjeuner… J’ai dû lui dire quelque chose du genre “manges ta brioche, je fini de me préparer et j’arrive” et là il a retenti fort dans la maison et dans mes oreilles… Presque parfaitement prononcé : “Ta gueule“!

Je me suis arrêtée dans les escaliers et me suis tenue à la rambarde… Et pour la première fois ce “Ta gueule” me semblait directement adressé! Il m’a heurté!

Évidemment j’ai fini par expliquer calmement à Fripouille que c’était de vilains mots et que ça n’était pas du tout intéressant…

Illico, je me suis tournée vers les livres et j’ai recherché quel support je pouvais utiliser pour gérer les grots mots sortis de la bouche de Fripouille! J’ai donc passé commande auprès de Ma petite librairie, je t’en parle aussitôt que nous les aurons lus! 

 

En attendant si tu as des conseils, je suis preneuse! Comment réagis-tu face aux gros mots?  Combien de temps ça a duré chez toi? 

 

33 thoughts on “Ta gueule

  1. De notre petit de presque 3 ans, nous avons récemment eu le droit à “Putain”… Pas joli…. Mais ce qui est “drôle” c est si il utilise comme nous…
    “Putain j arrive pas a accrocher la remorque”… Ce qui prouve que nous n avons pas fait assez attention! Pas bien du tout…. Mon mari utilise la même stratégie que toi pas trop d importance, mais moi je lui ai expliqué que ce n était pas joli. On s est dit qu’on allait ouvrir la tirelire des 1 euro mais pour l instant l argent ne veut pas dire grand chose non plus.. Ça s est un peu calme mais je veux bien avoir les conseils de ton bouquin!

  2. Petit conseil que j’avais reçu d’un grand parent : faire semblant de ne pas avoir compris le mot, et répèter en le modifiant… Petit exemple, P****in et la personne disait “qu’est ce que tu as dit ? lutin ? où ça un lutin ?” Voilà, je n’ai jamais testé mais la personne qui me l’a raconté avait l’air de me dire que cela fonctionnait bien… belle journée

  3. Je pense que c’est une période de la vie des enfants de répéter les gros mots.
    On se concentre à la maison pour éviter les p#@€&% de m*¥£* et autres et quand Namour en dit je lui répond “on ne dit pas ça mais Saperlipopette”. La même technique du on ne dit pas ouai mais oui et les enfants jouent le jeu. Ils ne répète plus et jouent les mouchards 🙂
    Par contre ils rentrent de l’école avec des gros mots affreux parfois et on leur explique puisqu’ils ne comprennent pas ce que ça veut dire comme leur petits camarades tu me dira.
    Petite mon père ne nous grondait jamais mais nous lancer un regard noir et ne nous parlait pas jusqu’à qu’on comprenne pourquoi et ça marchait !!! Le fait de le savoir déçu faisait qu’on ne recommençait pas.
    Si tu as des astuces je suis preneuse parce que la princesse a un caractère spécial et têtue 🙂

    1. Je reviendrais avec des informations si j’en trouve des intéressantes!
      Oui chez moi c’était pareil, pour beaucoup de choses d’ailleurs le regard noir suffisait… J’ai bien essayé avec Fripouille mais ça ne semble pas fonctionner!!

  4. On a aussi droit à des “poutin” mais je le dis tellement! J’ai ressenti une grosse honte la première fois et maintenant je lui explique que maman le dit mais en fait ne veut pas le dire, que c’est pas beau tout ça. .. hâte d’avoir là sélection de livres…

  5. ils adorent prononcer des gros mots parce que justement ils savent que c’est interdit.ma petite fille de 4 ans adore le caca-boudin, mais quand elle est passée au “P….n” , ma fille a expliqué que ce n’était pas bien , mais il y a eu récidive. Ma petite fille adore les perles et une boîte en particulier donc à chaque gros mot prononcé une perle est enlevée de la boîte et pas rendue évidemment, cela semble fonctionner, il y a beaucoup moins de gros mots.
    bonne journée

  6. bon aller j’avoue, j’ai rigolé…pourtant c’est pas drôle mais c’est la faute à ta plume copinet 🙂 moi en ce moment je me bats avec ma grande et son langage vulgaire qui me tape sur les nerfs! quand j’étais gosse, on avait interdiction de dire des gros mots, j’ai dû essayer ado pour faire comme tout le monde mais à la maison j’avais pas intérêt!!! mon filou tente mais il se reprend tout de suite en me disant: c’est vulgaire! bon j’espère que ça continuera ainsi …peut-être que les livres vont être un support déterminant pour fripouille bisous

      1. c’est un coquin, alors il le sait, ça va venir tout seul…hâte de voir tes bouquins!
        oui il se reprend tout seul et pas que sur les gros mots, c’est génial de le voir et grandir mais ce n’est pas de tout repos! j’en parlerai dans un billet bises

  7. Oula, ca doit etre assez difficile a entendre. J’ai hate de lire la suite de cette histoire pour etre prete le jour ou ma petite me dira la meme chose ! 😉

  8. Mon aîné dit “putain” aussi (comme son père parfois) (rarement) (hum). Bref, parfois nous le reprenons mais nous essayons autant que possible de l’ignorer, c’est encore la meilleure méthode. J’ai déjà entendu certaines personnes autoriser les gros mots uniquement dans la voiture comme un défouloir par exemple, je ne sais pas si ça fonctionne. Moi je ne veux pas les encourager non plus. Et mon fils les utilise les jours où il souhaite nous provoquer, mais pas autrement. Ma seconde (3 ans) ne s’y est pas vraiment risqué encore.

  9. Ici aussi nous n’accordons que peu d’importance aux gros mots répétés par Lapinette en disant simplement de temps en temps que ça n’est ni très joli ni très poli.
    Après avoir répété des “putain!” avec délectation elle ne dit presque plus de gros mots!

  10. euh…je lui dirais que je suis peinée et vexée
    et qu’il est important pour moi qu’il ne dise pas des choses comme ça mais je n’en suis pas encore là 🙂

  11. Bonsoir Valérie,
    Avec mon petit Luca j’ai adopté une méthode qui, jusqu’à présent, fonctionne à la perfection.
    Il a pour consigne de nous reprendre et de nous attraper systématiquement lorsque sa maman, sa grand-mère ou moi-même prononçons un gros mot, ce qui peut arriver dans une conversation.
    Ainsi, il se sent responsable de notre bon comportement, et naturellement, pour bien nous montrer que lui ne fait de bêtises comme nous, il évite de dire le moindre mot un peu vulgaire.
    Je dois ajouter que parfois il y a de petits dérapages lorsqu’il ne connait pas la signification d’un mot grossier, alors on lui explique ce que cela veut dire mais qu’il est mal de le dire car c’est un gros mot. Ce que l’on fait en ce cas c’est de chercher dans le dictionnaire un mot équivalent mais qui est bien français.
    Il a son petit dictionnaire illustré et c’est une occasion de le compulser.
    Pour l’anecdote, au départ, nous avions décidé que lorsqu’il nous reprendrait car nous avions dit un mot grossier nous devions lui donner un euro, mais ça a fini pour nous coûter assez cher, alors on a arrêté et maintenant on se contente de se faire réprimander.
    Bonne soirée, à bientôt,
    Claude

  12. Chez moi, ce qui avait fonctionné avec Mr 1er quand il était un peu plus grand que Fripouille, c’est la cagnotte à gros mots : 10 cts le gros mot… (mais ça coûte un peu aux parents aussi 🙂 )
    Sinon, on a fait remplacer les jurons par d’autres mots, genre punaise ou purée pour put***. Expliquer que c’est un vilain mot, et ensuite faire celle qui a mal compris “tu as dit pu???”, l’enfant se reprend (normalement ! ) Etre soi-même le plus irréprochable possible (et parfois on se rend compte qu’on en dit quand même des gros mots, sans toujours y prêter attention…. 🙁 )
    Après, ça finit par se tasser… et ça revient à l’adolescence, parce que ce sont des mots, des jurons qu’ils vont employer avec les camarades… Généralement, maintenant, je les regarde avec mon air qui dit “pardon ? c’est bien ce que j’ai entendu que tu as dis ?”, et ils reformulent… Je rappelle que je ne suis pas leur pote et que donc, certaines expressions ne sont pas à utiliser (mais bon, maintenant, ils comprennent bien aussi cette question de registres de langage, tout ça… )
    Bref,le meilleur conseil, c’est de ne pas lâcher, de continuer à le reprendre calmement même s’il continue à te “provoquer”…. parce que c’est un investissement pour l’avenir !

    1. Oui tu as raison sur le principe de provocation car parfois il en prononce un et me regarde avec un petit sourire… Grrrr!
      Oui la cagnotte on y viendra surement mais effectivement nous risquons de perdre un peu de monnaie!
      Sinon étant donné qu’il a fait une tire lire avec sa nounou, je pourrais lui reprendre une pièce à chaque gros mots! Ça nous couterait moins cher!! 😉

      1. Je ne suis pas d’accord avec le principe de lui “prendre” quelque chose de force, je préfère que l’enfant “donne” quelque chose (je ne sais pas si c’est clair… ) Si on prend, il n’est pas acteur alors que s’il donne, il fait quelque chose, il comprend mieux le lien cause/effet…

  13. Ma fille s’est mise à sortir le mot “putain” un jour à chaque fois qu’elle faisait tomber quelque chose. Je pensais ne pas dire de gros mots devant elle mais ça a du m’échapper et forcément elle a bien retenu ! Au début je grondais, j’avais trop peur qu’elle le sorte devant la nourrice, les amis, la famille, les gens qu’on croisent. Et puis j’ai arrêté de montrer que ça me choquait. Je me suis contentée de la reprendre à chaque en lui disant “dis FLUTE plutôt”. Et en une semaine, elle a arrêté et dit maintenant FLUTE quand elle fait tomber un truc… 🙂

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.