Bien vivre sa grossesse

Le baby blues un luxe

Le baby blues un luxe … Enfin presque! Un luxe, un luxe… Tu dois te dire celle-là, la garce veinarde, elle y a échappé! Bah oui toutes les mamans ne sont pas égales sur ce plan là non plus! Il y en a qui ont des bébés qui font leurs nuits dès le retour de la maternité (menteuses!!), d’autres qui gèrent tout ce chamboulement d’une main de maître et qui n’en sont que plus épanouies, belles… Mamans et femmes, ou devrais-je même dire, qui nous font même l’affront d’être femmes et mères! (Oui l’ordre des mots a son importance!) source de l’image à la une 

Fripouille a maintenant 3 ans et je me pose la question, au fond qu’est ce que c’est le Baby Blues? Et bien je n’en sais rien! Est ce que je l’ai eu? Je ne sais pas non plus! Est ce qu’il est blond ou brun?

Est ce que tu l’as déjà vu? Saurais tu le reconnaître? J’avais imaginé ça comme dans les films (foutus films Américains!) avec une jeune maman, par une belle journée ensoleillée, qui fond en larme assise au pied de son lit.

Sa famille arrive et lui dit “ma belle ça va aller, tu as besoin de te changer les idées!” Ils lui organisent une belle fête, garde le nouveau-né pour qu’elle en profite pour se faire belle et sortir avec son mari (Oui! Forcément ils sont mariés)! Ils passent une magnifique soirée et Hop! Le tour est joué, le Baby blues est rentré chez lui ou plutôt chez quelqu’un d’autre!

En réalité, ça ne se passe pas tout à fait de cette manière! Premièrement je ne vis pas dans une série et deuxièmement je ne fais pas partie d’une famille parfaite! Et puis c’est un sentiment beaucoup plus complexe que le simple besoin de prendre l’air… C’est un cocktail détonnant de sentiments et d’hormones! Une incapacité à comprendre ses propres sentiments, se regarder de l’extérieur et ne pas se reconnaitre. Tu as changé mais tu ne comprends pas en quoi…

Il y a toi avant et il y a toi maintenant. Ça ne colle plus vraiment, le jeu est de trouver comment faire coïncider ton moi d’avant et ce moi que tu découvres tout juste!

 

Le baby blues un luxe :

Pourquoi ce titre qui peut sembler agaçant au premier abord? Parce qu’avec un nouveau-né, les nuits entre coupées et l’allaitement, j’ai le sentiment d’avoir été aliénée par une succession de choses à faire qui ne m’ont pas laissé le temps d’avoir mon Baby blues. Changer les couches, couper les ongles, donner le bain, allaiter à n’en plus finir, noter si c’était le sein gauche ou le sein droit, les selles, la température…

J’ai pleuré mais était-ce de fatigue? J’ai été au fond du seau mais était-ce dû à l’allaitement, le changement, l’accouchement…

On en entend parlé régulièrement à propos de jeunes mamans “Elle fait un baby blues”, “Elle ne va pas bien du tout… Le baby blues quoi!”.

 

Et pour toi ça s’est passé comment, l’as tu rencontré?

 

 

12 thoughts on “Le baby blues un luxe

  1. Non, je ne sais pas ce que c’est et heureusement : je suis rentrée toute seule avec la poulette de la maternité et j’ai du tout gérer… si en plus, j’avais fait un baby blues, ça n’aurait pas été possible à gérer…
    bisous

  2. j’ai fait une déprime avant la naissance de bébé où je me mettais à pleurer pour un oui ou un non, je voyais tout compliqué bref que du négatif, je ne sais pas si c’est le baby blues mais ce qui est sûr c’est que j’étais comme ça car j’étais enceinte! 🙂

  3. Je le connais parfaitement. J’ai touché le fond, j’ai tutoyé la folie, ceux qui auraient voulu m’aider avaient les bras bien trop courts pour me tirer des entrailles de là où je me débattait. Au bout de 3 mois je faisais 7 kg de moins qu’ avant ma grossesse (vu de l’extérieur, ça pourrait aussi être une chance ou de la coquetterie, remarque). Parler de luxe, c’est à peu près l’équivalent que de parler de tourisme aux migrants qui traversent l’Europe. Je t’adore mais là tu dérailles?.

    1. C’est de l’ironie ma belle! C’est l’image qu’on en a, quand les gens en parle c’est d’une banalité le Baby blues…
      Dans tes mots, je comprends bien que ça a été douloureux. Pour moi aussi d’ailleurs mais difficile de mesurer ce désespoir!
      Je ne sais pas si tu saisis mieux le choix de mon titre…

  4. Et bien comme toi je ne sais pas vraiment si je l ai fait ce baby blues mais j avoue que depuis sa naissance je me sens plus heureuse mais aussi plus déprimée . Titou va bientôt avoir 3 ans et je me sens tjs un peu fébrile quand mon homme n est pas là, comme si je n étais pas capable de m en occuper seule ( ce que je fais pourtant) . C est très compliqué à expliquer. Ça s estompe depuis qu’il est autonome mais je reste encore tres sensible à tout changement de comportement, lorsqu’il pleure ou fait une colère ou s’il est malade.. Si Jerem est là je gère et suis stressée s’il n est pas là je gère je stresse et je pleure . Mon explication n est pas tres claire lol . Est-ce que c est du baby blues , ou du surmenage ? Je ne sais pas… Des Bisouxx

    1. Je crois que l’on se rejoint sur le ressenti qu’on a sur le sujet… C’est un flou, il y a quelques temps c’était un épais brouillard!
      C’est pareil pour moi quand Papa Fripouille part, même si c’est vraiment beaucoup moins difficile qu’au début!

Les commentaires font vivre le blog et j'adore vous lire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.