Parent au quotidien

Tes gosses tu les aimes et pourtant…

Oui il faut le dire, tes enfants c’est toute ta vie! Ils t’émeuvent, te touchent et t’attendrissent comme personne… Parfois ils te révèlent aussi.  Tu t’épanouis (dans le meilleur des cas!) et ils donnent un autre sens à ta vie! Tes gosses tu les aimes ,ça c’est certain!

Les années se mettent à défiler, à chaque bougie ajoutée sur le gâteau d’anniversaire, tu te prends une claque monumentale. Tu regardes rapidement dans le rétroviseur, tu fais un mini-bilan de l’année écoulée (très rapidement parce que t’as du monde à table et puis la bougie est en train de couler sur le gâteau!) : Tu n’as rien fait de plus ou de moins par rapport à l’année précédente! Merde! Tu t’étais pourtant promis d’être plus patiente, plus présente, plus disponible, plus inventive… Bref! Tu t’étais promis d’être la mère ET la femme parfaite! Bon c’est râpé pour cette année mais une nouvelle année commence, tous les espoirs son permis.

 

Tes gosses tu les aimes et pourtant…

Tes gosses tu les aimesQuand exceptionnellement tu t’accordes un après-midi patate (c’est à dire en mode mollusque dans le canapé) c’est là que ton bambin à une furieuse envie de mettre de la musique pour faire des entrechats! Et si ton oreille fini par apprendre à dissocier le brouhaha de ton gamin et le son de la superbe émission que tu essaies de suivre… Celui-ci ne manque de venir t’interrompre TOUTES les cinq minutes pour te dire “regarde maman!”, “allez papa, channnnte!” Dans ces cas là tu fais le calcul, continuer à suivre d’une oreille ton émission et faire abstraction des couinements en fond OU lâcher ton émission quelques minutes, histoires de congratuler ton fiston pour lui faire plaisir et pour qu’il te foute la paix… Le dilemme!

Je te le dis, comme ça tu le sauras, ça ne fonctionne pas! Il faut être réaliste, quoiqu’il arrive tu ne verras jamais ton émission en entier, ni jusqu’au bout! C’est ça aussi d’être parent!  Pourtant tes gosses tu les aimes…

 

 

Tes gosses tu les aimesC’est ce même après-midi qu’il choisit de faire ses tests micros! Il ne faut pas se leurrer à trois ans, il bave dans son micro, ne connaît que peu de chanson… C’est un supplice pour tes oreilles. Mais tu l’encourages!  Te voilà, à nouveau, face au dilemme infernal : l’encourager pour qu’il continue de chanter OU lui demander expressément qu’il arrête tout ce boucan. Mais tu t’y connais maintenant en gamin, tu préfères qu’il te fasses rater quelques instants de ton émission plutôt qu’il arrête et ne sachant que faire, qu’il vienne te tanner pour jouer au bateau playmobils! On se demande même parfois, dans ces cas là, s’il ne fait pas exprès de jouer à des jeux qui font du bruit… Tes gosses tu les aimes…

 

Tu les aimes plus que tout, tes enfants, mais quand tu as enfin passé les coliques, les dents, les chutes, les “non”, le terrible two… Tout le reste commence, la suite du terrible two associé aux “non”, associés à ce besoin de montrer ce début d’indépendance… La vraie vie quoi! Ils sont plein d’énergie quand tu n’en as pas, obstinés quand tu n’as plus de patience et colériques quand tu es toi-même en colère!

Et puis tu finis de regarder Super-Nanny qui, avec son index levé, rééduque tous les parents et enfants de France et de Navarre! Presque les doigts dans le nez (Non! Pas l’index, les autres) Finalement ça te rassure, chez toi c’est moins grave…

Le plus épatant dans tout ça, c’est de s’évertuer à vouloir en faire un deuxième

tes gosses tu les aimes et pourtant

Combien as tu d’enfants? Toi aussi tu connais ça?  

 

21 thoughts on “Tes gosses tu les aimes et pourtant…

  1. Je pense que le pire est d’accepter de voir une partie (une grande partie) de sa vie monopolisée par une toute petite personne qui t’en fait voir de toutes les couleurs.
    Je n’ai qu’une fille, mais je ne souhaite pas d’autres enfants. (ni mon conjoint pour X raisons).
    Je crois qu’avant, les parents ne se posaient pas la question comme nous parce qu’on accordait pas autant de place au bien-être personnel. Aujourd’hui, sans forcément être égoïste, on a besoin de prendre du temps pour soi, c’est devenu une nécessité, alors qu’il y a encore quelques années, ce n’était pas une préoccupation fondamentale.

  2. ah ma caille, tu m’as bien fait rire! ah on les aime pourtant je donnerai bien (je ne sais pas quoi) un p’tit quelque chose pour avoir 5 mn de tranquillité aussi dans ces moments où comme tu dis, vouloir faire le mollusque! un deuxième mais c’est trop chouette 🙂

  3. J’ai vu mes neveux; l’aine, jusqu’a ce qu’il soit seul, nous demandait de le regarder…. jouer!!!! Apres avec l’arrivee de ses 2 autres frères, ils pouvaient jouer ensemble et c’était plus relaxant on va dire.
    Courage pour réussir pour le 2ieme <3

  4. Bah ici j’ai ma poupette de bientôt 3 ans qui est bien dans la phase du “je m’affirme, je m’oppose, je me contredis, je ne sais même plus pourquoi je pleure…” et on a eu la folie d’en mettre un second en route ! Parfois je me dis qu’on aime souffrir lol …

  5. C’est tellement ça!! Et quand tu en à trois tu oublies de suite les “aprem patate”…(j’adore ce terme!) il y en a forcément toujours un voir deux souvent même trois qui arrive à te gâcher ton moment! Mais qu’est-ce qu’on les aime nos loulous 😉

Les commentaires font vivre le blog et j'adore vous lire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.