Bien vivre sa grossesse

Les angoisses qui accompagnent ma grossesse

Oui c’est une joie immense, nous attendons un bébé! Tout beau, forcément il a de qui tenir ;), tout chaud, tout doux et tout rond! Mais parfois des angoisses qui accompagnent ma grossesse me gâchent un peu le plaisir…

Les doutes pointent le bout de leur nez. Je pense à Fripouille qui jusqu’à maintenant a vécu comme un enfant unique. Je l’ai aimé et élevé comme si c’était le seul et unique enfant que je n’aurais jamais (tu peux jeter un œil à ce billet ou à celui-ci)! (Évidemment je dis JE l’ai élevé mais je ne fais pas ça seule, Papa-Fripouille aussi mais là je parle pour moi!)

Alors comment soudainement se faire à l’idée qu’il y aura un autre petit être au sein de notre cocon familial?

Un bébé va venir accaparer notre attention et prendre du temps que nous aurions exclusivement consacré à Fripouille.

Comme pour ma 1ère grossesse, je fais des choses à la maison, comme si ma vie allait tellement être bouleversée que je n’allais plus jamais pouvoir les faire! Enceinte de Fripouille, j’avais vidé et dégivré le congélateur… Il en avait besoin depuis longtemps certes mais il m’a semblé à cet instant qu’il fallait que je le fasse, en me disant que je n’aurais pas l’occasion de le faire de sitôt! Et j’avais raison!

Aujourd’hui, j’attends ma petite fille et je range et trie chaque jour un peu plus! Des objets restés en “attente de rangement” (et bon sang, il y en a quelques uns) me sautent aux yeux. J’éprouve le besoin irrépressible de remettre tout ça en ordre et sans attendre!

Je crois que je me prépare en quelque sorte… Je crois aussi que les craintes qui m’accompagnent, principalement à l’égard de Fripouille, me poussent à faire toutes ces choses. C’est rassurant pour moi que tout soit en ordre et que chaque chose soit à sa place dans la maison (même si ça concerne le placard du dernier étage dans lequel personne ne va rien chercher, moi ça me fait du bien de savoir qu’il est rangé)!

  • Je vais être forcément moins disponible pour lui et ça je m’en veux par anticipation. Il a eu tout mon temps et toute mon attention pendant près de 4 ans… Comment amorcer ce changement?
  • Je vais le quitter pour l’accouchement et ne revenir à la maison que quelques jours plus tard et les bras chargés. J’appréhende… Je me suis déjà absentée de nombreuses fois pour le travail mais partir et savoir qu’en revenant, nous devrons trouver un nouvel équilibre… Fragile de toutes façon avec un nouveau-né!
  • Je suis consciente que plus rien ne sera jamais comme avant, quelle pression! Ce que c’est effrayant! 
  • C’est atroce ce que je vais dire mais en plus je ne suis même pas certaine d’aimer ce bébé autant que Fripouille… (Ne me tape pas!!)
  • Fripouille aura bientôt 4 ans, il est autonome et replonger dans tout ce qui tourne autour du nourrisson, les coliques, les réveils multiples… Je dois admettre qu’à 38 ans, j’ai un peu la sensation que je vais avoir du mal à tenir le choc!

 

Regarde cette photo en image à la une, elle résume parfaitement tout ce que je viens de partager avec toi! Fripouille qui met son doigt dans mon nombril et le tourne plusieurs fois. Je lui demande ce qu’il fait et il me réponds “je ferme à clef pour pas que le bébé il sorte!”  Gloups!

 

Comment gérer les angoisses qui accompagnent ma grossesse?

 

 

46 thoughts on “Les angoisses qui accompagnent ma grossesse

  1. Pas simple et très légitime comme questionnement… Je suis fille unique et je n’ai qu’une fille… je ne peux pas t’aider beaucoup. Mes cousins avaient impliqué énormément leur petit loulou dans la naissance de leur poulette : lui donner une plus grande chambre, lui offrir un petit vélo le jour du retour de la maternité, etc. Je ne sais pas si c’est efficace pour tout le monde mais, en tout cas, dans leur cas, les enfants se sont toujours bien entendus…
    Bisous

  2. Ca me fais du bien de lire ton message, je suis enceinte de 4 mois (je vais bientôt connaître le sexe !) et j’ai un petit garçon de 3 ans que l’on chouchoute depuis sa naissance, et quand je te lis..je me retrouve totalement dans TOUS tes points…je pensais peut être offrir un poisson rouge ou un lapin à notre chouchou pour la naissance pour que lui aussi puisse s’occuper de quelqu’un…je cherche encore des idées 😉 Bises

    1. Et bien à moi aussi ça me fait plaisir de lire ton message. Nous ne sommes pas si nombreuses à faire des enfants de manière aussi espacée… C’est un choix d’avoir attendu que ton fils soit autonome ou pas? (Si ça n’est pas indiscret)
      Le poisson rouge Oui pourquoi pas c’est une idée! Le lapin… Même pas en rêve!! 😉
      J’en suis bientôt aussi à devoir lui expliquer que pour l’arrivée de sa petite sœur je vais devoir m’absente quelque jour… j’imagine déjà sa tête! ????
      Vous avez des envies particulières pour le sexe de bébé?
      Bizzzz

  3. Tes doutes sont tout à fait justifiés. Fripouille a été le centre de votre attention durant 4 ans et devra désormais faire une petite place à sa petite sœur qui va beaucoup t’accaparer dans les premiers temps. Il faudra peut-être du temps mais petit à petit chacun devrait trouver sa place dans cette belle famille agrandie. Connais-tu le très bel album “Vous êtes tous mes préférés” de Sam MacBratney? Il pourrait très bien apaiser les angoisses de ton petit et le rassurer quant à votre amour.

  4. Je vais pas te dire que ça va être simple parce que ce serait un mensonge éhonté ! Mais ce ne sera pas si compliqué que ça non plus… L’essentiel sera de faire “comme tu le sens” : il n’y a pas de recette universelle car ça dépend tellement de vos personnalités, à toi, à Papa-Fripouille, à Fripouille…Et à bébé 🙂
    Dis-toi quand même que tous les ainés ont été enfant unique un temps de leur vie et que généralement, ils s’adaptent quand même bien à l’arrivée du petit frère ou de la petite sœur… Je suis certaine que Fripouille ne fera pas exception à la règle (même s’il y a des phases d’ajustement, hein !) et qu’il s’adaptera parce que vous l’aimez très fort et que ça ne changera pas (et je te rassure, il y a un truc magique qui fait qu’on arrive à tous les aimer, si, si ! mais c’est normal de s’en inquiéter et j’ai même envie de dire que c’est hyper sain… si, si ! )
    Fripouille sent que l’équilibre de votre famille va être bouleversé, et comme tout changement, ça inquiète un peu l’enfant qu’il est… et il n’a pas envie d’aller vers cet inconnu que vous lui imposez (bref, Fripouille est profondément humain et c’est rassurant ! ).
    Côté pratique, chez moi, on avait prévu un cadeau pour l’ainé à la maternité lors de sa 1ère visite à Maman et Bébé… (en l’occurrence une boîte de playmo ou de legos). C’est tout bête mais ça montre qu’on pense à lui, le grand, ça concrétise cette pensée… Le valoriser en tant que “grand” mais pas trop parce qu’il reste un enfant, il ne se sent pas forcément prêt à assumer un rôle de “grand” (Lui expliquer que sa petite sœur est toute petite et ne peut rien faire toute seule, qu’elle a besoin de papa/maman, que lui est plus grand mais a le droit d’avoir encore besoin de papa/maman… L’impliquer mais pas le forcer à quoi que ce soit… ) Caliner les 2 en même temps… Et s’adapter à ses réactions… Doucement mais surement, tout va se caler…

    1. Merci, ton message est très réconfortant pour moi. Tout est question de dosage!
      Tout le monde s’accorde à dire que l’on arrive à aimer tous ses enfants, je me suis toujours demandé si ça n’tait pas uniquement parce que c’est seulement ce qu’on accepte d’entendre!
      Bizzz

  5. Tout comme Ma’ ca va se faire doucement; ne pas metre Fripouille a l’écart, l’impliquer dans les taches, lui montrer sa petite soeur. Tu as deja travaille avec les livres mais ca reste angoissant pour lui car il ne comprend pas comment ca va “sortir”, jouer etc. Il est encore trop jeune pour ca.
    Tu te poses les bonnes questions mais restes zen, sinon tu vas stresser le bb 😉
    Et niveau rangement, il est toujours bon de nettoyer, trier, ranger 😉
    Courage Miss!!!

  6. Pas facile en effet de gérer tout ça. Mais finalement ça se fait progressivement avec des hauts et des bas. Fripouille vous en fera sûrement bavé et la petite aussi plus tard. Il y aura des jours où ils s’entendront à merveille et des jours où tu auras l’impression d’être arbitre constamment. Mais finalement on les aime ces bouts de chou!!
    Je crois te l’avoir déjà conseillé (et ça a marché chez nous) mais pour impliquer Fripouille dans cette grossesse, fais-lui choisir le futur doudou de ta princesse qu’il lui offrira le jour de sa venue à la maternité et en parallèle offre-lui un petit cadeau ce même jour en lui faisant croire que c’est sa soeur qui le lui donne. Nous on avait opté pour des véhicules robocar poli à l’époque car il adorait ça!! Tu verras tout se passera bien, en plus tu peux compter sur Papa-Fripouille. Gros bisous.

    1. Oui d’ailleurs j’ai suivi ton conseil, Fripouille a choisi le doudou pour sa petite soeur, il lui amènera à la maternité! 😉
      Oui il faut qu’on trouve un cadeau, histoire de marquer le coup… Je vais y réfléchir!
      Merci gros bisous

  7. Je suis à quelques jours (heures?!) du terme de ma seconde grossesse, et ses angoisses; je les partage complétement !! C’est rassurant de voir que je ne suis pas la seule ;-). J’ai écris une lettre à mes enfants pour expliquer ce sentiment, à la fois de culpabilité, d’angoisse et de honte je dois avouer… je pense que ça restera une lettre “privée”, mais en gros ça dit à peu près la même chose que ce que tu expliques ;-). C’est fou comme le ressenti peut être différent entre la 1ère et la 2ème grossesse. Finalement la 2ème est encore plus angoissante je trouve ! Mais bon, on les aime nos enfants… Il ne faut peut être pas à tout prix vouloir la même chose pour chacun ! L’un est l’ainé et l’autre le second, c’est aussi une richesse pour eux et ce qui les différenciera … !

    1. Oui la 2ème grossesse est angoissante mais plus du tout concernant les choses! C’est drôle! Moi aussi ça me rassure de lire d’autres mamans qui ressentent la même chose… Tes enfants ont combien d’écart du coup?
      C’est une bonne idée la lettre, ça permet de se libérer un peu!
      Alors belle rencontre et profite bien de ces derniers jours/heures…
      On ne peut pas donner la même chose à chacun, nous sommes tous différents et les situations évoluent. Je suis certaine que nous ferons au mieux, toi comme moi! 😉

  8. et bien on souhaitait vraiment profiter à fond de notre chouchou avant d’avoir le 2ème, avoir du temps rien que pour lui, pendant un moment je me disais que si ils avaient moins d’écart ce serait mieux pour jouer mais je ne le pense plus et surtout je crois que c’est à nous de tout faire pour qu’ils deviennent proches.
    C’est vrai que je préfère plus le poisson rouge (plus simple d’entretien 😉
    en ce moment, on lui lit “Choupi – Maman attend un bébé” et du coup il commence à comprendre pas mal de choses, l’autre jour il a dit a son papa : on va aller jouer ensemble car maman est fatiguée (alors que je n’avais rien dit !) mais dans son livre c’est ce qui se passe…et justement la maman explique aussi qu’elle devra s’absenter pour allez à l’hôpital.
    Sinon je pensais aussi laisser une petite box a la maison, pour le papa et mon chouchou, ils devront la trouver (un ptit jeu de piste pour que ce soit plus fun et je pensais mettre des livres sur l’arrivée du bébé, des ptits cadeaux..etc, pour qu’ils patientent tous les 2 dans “de bonnes conditions” sans maman.
    Pour le sexe, j’aimerais savoir ce que sais d’avoir une fille, et surtout que chouchou souhaite une petite soeur (je ne l’aurais jamais cru!) mais j’ai tellement adoré avoir mon ptit gars que cela ne me déplairais pas si c’était encore un ptit chouchou..verdict en fin de semaine 😉

    1. Oui, si nous avions eu le choix, nous n’aurions peut-être pas attendu si longtemps aussi en se disant qu’ils auraient pu jouer ensemble! Mais c’est comme ça et ça n’est peut-être pas plus mal!
      Je note ce Tchoupi, le fait qu’il aborde l’absence de la maman m’intéresse carrément!
      EXTRA ton idée de box, j’adore!! Je crois que je vais y réfléchir au plus tôt!! Merci!! 😉
      Garçon ou fille vous serez contents c’est certain. Fripouille lui voulait un garçon et a été carrément déçu que ce soit une fille, perso je pense que ça n’est pas plus mal pour lui!
      J’ai publié 2 articles il y a peu avec une sélection de livres pour parler de la grossesse, si tu veux y jeter un oeil!

  9. Je crois qu’on a toutes ces doutes avant le 2ème! Le premier était un chamboulement, une vie à reconstruire à 3, et là tout va encore changer! Et puis, comment se projeter quand l’image qu’on a d’un enfant se calque forcément sur notre premier et ce qu’on vit avec lui? Ces questionnements sont naturels et sains, ce serait bizarre de ne pas s’en poser! Après, il me semble que chez toutes, ces angoisses finissent par rapidement s’en aller avec bébé qui arrive et le nouveau rythme qui se met en place. Ce n’est pas forcément immédiat, mais pas de quoi s’en inquiéter à l’avance! Se questionner, oui, mais se déprimer pour autant, non! Bon courage pour cette fin de grossesse, tu as encore le temps de mettre en place la transition, dans ta tête comme dans la réalité!

  10. J’aurais pu écrire cet article. J’ai exactement les même angoisses (et un petit garçon du même âge).
    Hier, j’ai nettoyé l’intérieur de tous les placards de ma cuisine en me disant qu’après, je ne pourrai pas.
    Je liste des choses à faire dans la maison, avec mon fils avant que ce soit trop compliqué.
    L’aube d’un grand chamboulement…
    Ce sont des angoisses (je l’espère légitimes) et qui nous feront sourire dans quelques mois (années).

  11. oui je viens de voir ton article sur les livres, et j’adore, je vais aller faire des achats…;), mon chouchou adore les livres et pose énormément de questions, c’est top. merci pour ton super blog. Bises

  12. héhé tu prépares un petit nid douillet pour ton petit bébé, c’est l’instinct qui te fait tout ranger (et aussi dégivrer ahah!) 🙂

    je n’ai pas (encore) de bébé #2 mais toutes les questions que tu te poses, ce sont des choses auxquelles je pense quand j’envisage le numérobis. Je pense que comme pour le 1er enfant, il doit y avoir une phase d’adaptation, pour passer de la vie à 3 à la vie à 4. 🙂

  13. C’est bien normal de se poser des questions, je n’ai eu qu’une fille, mais je suis certaine que le cercle de famille se met en place doucement
    au fil des jours et assez rapidement. Je pense pourtant qu’il ne faut pas trop se questionner , les choses se mettront en place d’elles mêmes.
    bonne journée
    danièle

  14. Je pense que c’est un symptôme qu’on a toutes à l’arrivée de bébé, on prépare le nid comme on dit ! Je suis en début de grossesse, c’est mon deuxième et j’appréhende la réaction de ma grande ! Mais j’essaie de la préparer au mieux et puis on verra le moment venu 😉

          1. Elle m’a dit qu’elle aussi avait un bébé mauve dans son ventre (et elle persiste lol) et puis elle a dit qu’elle voulait rester avec nous et qu’on lui avait manqué. Mais chaque jour elle parle à mon ventre, demande au bébé comment il va, lui fait des caresses et des bisous c’est trop chou !

  15. ouhh!la!un gros coup de blues avant la naissance?? J’ai connu ça avec ma fille!Ton Fripouille va te donner un sérieux coup de main! D’abord il faut que tu lui donne la clé qui ouvre la porte et vous allez préparer les choses ensemble…avec le papa bien sûr! Une petite sœur à câliner ,lui donner le bib,et lui raconter des histoires c’est une belle aventure!
    Allez!Tu commences maintenant!
    Bizzzzzz

  16. BebeKoala nous a vraiment surpris à la naissance de son petit frère. Il n’avait que 2 ans 1/2 et le mois avant l’accouchement il était vraiment insupportable (oui!oui!): crises sur crises, opposition à go go, colères…..les terrible two n’ont pas aidé. Suite à la naissance de Mini Koala il s’est vraiment calmé. Il lui reste son petit caractère, mais je pense qu’en devenant concret ça l’a apaisé. Maintenant ils s’adorent, même si des fois BebeKoala essaye de taper (plus ou moins) discrètement son petit frère, un peu de jalousie reste toujours, surtout qu’avec les problèmes de santé du petit je pense que des fois il se sent un peu mis à l’écart.

    1. C’est évident que l’inconnu effraie!
      Alors effectivement le fait d’avoir un petit frère qui avec des soucis de santé monopolise un peu plus les conversations, l’attention et le temps de ses parents, ça en ajoute une louche!! Pas évident!

  17. Je te comprend tout à fait car j’ai moi aussi toute ces angoisses et encore plus à quelques jours de l’arrivée de bébé…
    Ma première est une fille et elle est toute ma vie. Elle va bientôt devenir une grande soeur et ça m’angoisse ! Elle est toujours mon bébé, ma princesse. Et là j’attend un peti garçon et moi aussi je me demande si je vais l’aimer autant, moi qui désirais tant une autre fille.
    Courage, on va y arriver !

  18. Je peux te rassurer sur une chose : Tu aimeras autant ta petite fille que ton grand garçon. On a l’impression que c’est impossible avant la naissance et le jour où on voit la frimousse du second, notre coeur s’agrandit pour lui faire une aussi grande place que celle du premier ????

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.