Parent au quotidien

Ah! Ces mamans qui bavassent devant l’école matin et soir!

Tu les vois le matin devant l’école, elles papotent et le pire c’est qu’à la sortie de l’école elles sont à nouveau là, à discuter avec d’autres mamans!

Elles ont le temps vous me direz, elles n’ont que ça à faire!

Ça a mauvaise presse les mamans qui restent devant l’école, je le sais, j’ai déjà entendu et lu des commentaires peu flatteurs à leurs sujets. Amuse-toi à chercher sur internet, tu trouveras des articles très tranchants écrits par des mamans. J’ai pu y trouver des qualificatifs tels que “connasses”, “commères”… 

Faut-il vraiment qu’il y ai, encore une fois, deux clans comme pour l’allaitement? Les allaitantes contre les biberons…

Figure toi que j’en fais partie de ces mamans qui restent devant l’école! Je me demande pour quelles raisons cette image est aussi déplorable? Tu le sais toi?

Finalement ces petits moments de discussion durent combien? 5 à 10 min grand maximum, en attendant que les enfants sortent ou que les portes ouvrent. Quel mal y a t-il?

Partager nos petites victoires du quotidien

N’est-ce pas le seul moment et le seul public particulièrement ouvert à ces échanges à propos de notre quotidien de maman? À propos de la vie de l’école?

Ça y est la petite dernière fait ses nuits! Ce matin mon grand avait mal au ventre! Il n’avait pas envie d’aller à l’école! La petite souris est passée!

N’est-ce pas le seul endroit où ces échanges ont une place? Parce que tu peux toujours essayer d’en parler à ton boss ou à ta responsable mais ils risquent de t’envoyer paître, non? A qui veux tu raconter ça, à part à une autre maman?

Les autres mamans

Les mamans d’en face, celles qui nous maudissent (visiblement) semblent nous considérer comme la pire espèce de mamans : celle qui leur traîne dans les pattes alors qu’elles sont pressées, celle qui occupent une place de parking trop longtemps alors que les places sont chères, celle qui s’abaissent à n’avoir que ça à faire que d’être à la sortie de l’école… Si par dessus le marché un gâteau fait maison attend tes enfants pour le goûter, c’est la cerise sur le gâteau! Elles vont vouloir t’abattre!

Qui sommes nous vraiment?

Finalement savent-elles qui nous sommes vraiment, puisqu’elles n’ont pas le temps, ni l’envie d’échanger avec nous?

Nous sommes celles qui ont fait des choix (voire même des sacrifices) pour être présentes matin et soir à la sortie de l’école. Non mais quelle honte!!?

Nous sommes des mamans qui travaillons en horaires décalés, des mamans en congés maternités, en congé parental, sans emploi, à leur propre compte… ET ALORS?!

Alors voilà, je fais partie (sans honte) de ces mamans qui bavassent devant l’école et je vais t’avouer qu’en plus j’apprécie ces moments! Je savoure ces échanges de petits riens du quotidien tant que c’est possible! Pourtant ça n’est pas que je n’ai que ça à faire loin de là, crois moi!

Oui je dis les mamans parce que le peu de papas qui viennent ne s’arrêtent pas (enfin juste pour ouvrir la portière de leur voiture pour que leurs enfants descendent, quand même!) ou ne bavassent pas!

maman devant ecole

 

 

Faut-il vraiment avoir l’air pressé pour prouver que l’on a une vie professionnelle et une vie active?? Faut-il vraiment ne pas parler à la sortie de l’école pour être une maman, une femme digne de ce nom?

 

 

43 thoughts on “Ah! Ces mamans qui bavassent devant l’école matin et soir!

  1. C’est intéressant ton point de vue 🙂 Comme toujours, il faut éviter les cases… Que des mamans parlent entre elles pendant le temps qu’elles veulent ne pose pas de souci je pense. Mais en général celles que j’ai pu côtoyer restent justement dans les zones de passage… Ce qui n’est pas agréable quand tu es pressée. Et pour le parking oui c’est quand-même un manque de civisme de bloquer des places une demi-heure, obligeant ceux qui sont attendus dans un timing serré à faire plus de marche… Surtout que ca peut aussi être des femmes enceintes qui bossent…
    La plupart du temps en plus les groupes qui se forment ainsi sont fermés et ne disent pas bonjour quand on passe (ou essaie de passer).
    Donc je pense qu’il y a des efforts à faire des deux côtés 🙂
    Après je t’avoue qu’en voyant des petits groupes comme ça rester dans le vent pour papoter je me suis toujours demandé pourquoi à la place elles ne vont pas au chaud se prendre un café chez celle qui est à 2 pas de l’école… Le fait de rester exposées comme ça en plein milieu du passage donne vraiment une impression de prise de possession des abords de l’école et c’est ce qui est franchement desagréable 🙂

    1. Personnellement, je ne reste que 5/10 min en attendant que les portes ouvrent. Je discute d’ailleurs avec tout le monde et non pas avec un petit groupe habituel.
      Pour ce qui est de l’encombrement, je ne crois pas que les mamans qui papotent aient la palme du manque de savoir vivre, il y a aussi les parents pressées qui s’arrêtent en plein milieu du passage et bloquent les autres voitures le temps de descendre leurs enfants…
      Je parle de petits échanges, je n’irais pas forcément boire un café chez toutes les mamans avec lesquelles je discute et heureusement que l’on a encore la liberté de le faire.

  2. Ahah j adore ton article… Et oui en france on est tres ouverts d esprit et le sport national c est raler alors tout y passe…. Un jour peut etre ca changera et les francais se laisseront vivre comme bon leur semble….
    Moi ca m est egal, si je reste a parler j essaye de pas gener le passage c est tout.
    Belle journée

  3. Avec mes horaires, je fais aussi partie des mamans sauf qu’on ne se met pas dans le passage 😉
    Cela nous a permis l’année dernière de soutenir une maman qui s’est retrouvée seule suite à sa séparation, mais aussi de stopper un cas de harcèlement. Finalement, si personne ne se parlait, ce serait triste…
    De toute façon, moi, je suis une bavarde, donc devant l’école ou ailleurs…

    1. Je suis bien d’accord avec toi, ça fait partie de la vie les échanges. Ça permet aussi comme tu le dis de pouvoir faire ressortir des choses concernant la vie de l’école! Et puis en soi il n’y a pas vraiment de problème à aimer échanger, personnellement j’en ai besoin pour vivre! 😉

  4. Maman qui bavasse à l’appell ! Je sais que c’est un peu triste à dire, mais si je ne discutais pas avec les autres parents (je dis bien parents car dans notre groupe il y a aussi un papa qui travaille à domicile et c’est lui qui amené/récupère les enfants ) souvent je n’echangerais Pas avec d’autres adultes de la journée et je me sentirais bien seule.

    1. Je te rejoins complètement, c’est un plaisir. Nous vivons à la campagne et c’est aussi l’occasion de parler de prochains évènements, d’échanger à propos de la dernière aire de jeux ouverte, ou du club de cirque…
      Bonne soirée Bizzz

  5. C est mon homme la maman qui bavarde ( il bosse hein, c est juste qu il est posté ). Moi en bossant en mater je n ai guère l occasion.. ( jamais en fait) . Et c est justement grâce à ces discussions du matin qu’on s est trouvé un super groupe de copains !! Et attention pas de clichés chez nous on est pluriculturel ( espagnol maghrébin vietnamien chti 😂 ) ( professeur docteur flic atsem cadre mère au foyer… ) !! On s éclate ensemble alors merci les bavardages ,pressés ou non , merci l école merci nos enfants ❤️

    1. Je suis bien d’accord avec toi, c’est un formidable lieu d’échanges et de mélanges! D’autant qu’en général nous sommes “en phase” puisque l’on a des enfants dans les mêmes tranches d’âge, donc mêmes préoccupations!

  6. Tu me fais rire!! J’ai fait partie de ces mamans qui bavassent parce que chance inouïe à l’époque ( je suis maintenant à la retraite et mamie) je travaillais en horaire continue et je finissais à 16 h donc je récupérais ma fille tous les jours à l’école et je bavardais avec les mamans de la classe qui pour certaines sont devenues des amies!! Il faut savoir profiter de tous les bons moments!!
    très belle journée, bises

    1. Ah oui, quel plaisir de pouvoir ou déposer ou récupérer ses enfants à l’école! J’apprécie vraiment certaines mamans et je pense que l’on risque de se suivre puisque nos enfants vont aller (probablement) au collège et lycée en même temps!
      Comme tu le dis, autant profiter de chaque instant agréable que la vie nous offre!
      Bonne soirée
      Bizzz

  7. Le jugement facile, encore, toujours… “cataloguer”, une façon de se rassurer ?
    Ce genre de commentaires me désole… Comme toi je trouve que ces quelques minutes d’échange sont humaines, et importantes. Une micro-pause dans notre journée hyper rythmée. Je les savoure d’autant plus que je n’y avais pas “droit” il y a encore quelques mois…

  8. C’est étonnant, je ne me suis jamais aperçue de ces “clans” quand j’étais en France… ? Cela doit peut-être dépendre des endroits ? En tous les cas, je remarque que les parents parlent beaucoup à la sortie de l’école chez moi (en Angleterre – Londres je ne sais pas ! ), ou se disent au moins quelques mots gentils. Pour beaucoup, on se sourit et se demande poliment si tout va bien. Tu me motives à publier mon article sur la sortie des classes qui pour ma part est un peu compliquée, puisqu’il est de mise de parler ici, ça fait partie des “règles” sociales, et de l’atmosphère “friendly” partout de rigueur… Cependant mon niveau d’anglais reste, malgré un an et demi de bavardages, trop léger pour avoir de réels moments d’échanges à la sortie … 😉

    1. Oh je suis certaine que tu vas rapidement arriver à enrichir tes conversations même si ce genre d’échanges ne se cantonnent bien souvent qu’à des “small talk”! Je devrais peut-être aller vivre en Angleterre alors! (Mon niveau d’anglais est déplorable mais bon…)

  9. Pour moi, c’était plus souvent à l’arrêt du car, la sortie d’école étant plus le samedi. Ces moments étaient privilégiés pour prendre l’atmosphère de la classe, de l’école, pour connaître les difficultés et éventuels problèmes. Cela était indispensable à mon engagement de délégué parent, au service des enfants et du bon fonctionnement de l’établissement.
    Papotez, Mesdames, papotez, Messieurs, soyez attentifs au bien-être de vos petits, mais effectivement essayez de respecter les règles de bonne conduite… Peut-être pourriez-vous inviter les plus timides à vos cercles de papotage?

    1. C’est effectivement un bon moyen de “savoir” ce qu’il se passe dans une école, je suis aussi parent délégué. Oui, je pourrais échanger avec n’importe quel parent qui en aurait envie (Je ne dirais pas inviter, puisqu’il n’y a pas de cercler fermé). Ça reste délicat, car on ne peut savoir si c’est de la timidité ou si c’est quelqu’un qui n’a pas tellement envie d’échanger…

  10. J’avoue je bavasse parfois devant l’école (et quand j’étais en congé maternité, c’était pire)
    et j’avoue aussi, je critique aussi parfois les mamans (oui je dis maman et pas parent car c’est quand même souvent les mamans) qui bavassent devant l’école.
    Pourquoi cette ambiguïté? Parce qu’en tant que représentant des parents d’élèves je ne peux qu’être agacée de voir que parmi ces mamans, beaucoup n’ont JAMAIS de temps à donner pour l’école, pour les sorties…Et ça, je ne comprends pas.

  11. Juste : merci !
    Moi aussi je fais partie de ces mamans… entre l’APEL et le reste, oui des fois on papote dans la cour et on fini par devoir récupérer un/des enfants à la garderie LOL
    Ce qui m’étonne dans les articles que tu évoques, c’est cette idée qu’on les autres mamans, celles qui n’ont pas envie de sociabiliser de notre opinion sur leur compte : elles sont beaucoup à penser que l’on juge/critique les autres parents.
    Sincèrement ?
    On a autre chose à faire que critiquer les gens. On préfère s’interesser à nos nombril échanger sur la grande qui est maintenant au collège ou le petit qui fait ses dents.
    Bref, c’est une tranche de vie, un défouloir parmi d’autres
    Depuis longtemps j’ai envie de faire un article sur le sujet… peut être en 2019 qui sait ?

  12. J’adore !! Je suis aussi souvent à papoter devant l’école (mais je fais TOUS les allers-retours à pied, je ne bloque donc pas de places de stationnement 😉 ) je suis parent délégué donc souvent je discute dans les couloirs des questions de l’école (sorties, harcèlement, cantine, attitude des animateurs du périsco…) du coup on finit forcément dehors un petit moment supplémentaire pour finir la discussion, pour trouver des solutions. Parfois juste pour le plaisir. Je me suis fait des ami(e)s en discutant ainsi en attendant l’ouverture des grilles. Et même que je suis amie aussi avec des mamans pressées qui travaillent mais quand on a un sourire ou un petit mot gentil entre 2 portes de classe, ou devant l’école tout le monde est plus heureux et souriant! On est pas obligé de s’affronter et de créer des clans. Ton article est très juste et j’avais aussi souvent lu des articles bien virulents à l’encontre des parents qui bavassent devant l’école, mais ces personnes pressées qui vont au travail ne voient pas que c’est souvent une solution pour parler un peu avec des adultes dans la journée, cela permet de sortir de l’isolement pour certains parents à la maison, nouvellement arrivés dans la région et cela permet aussi de résoudre des problèmes…. j’ai aussi eu envie parfois d’écrire quelque chose là dessus! Merci de l’avoir fait.

  13. Chouette article ! Je fais partie des mamans qui bavardent et des mamans pressées qui doivent aller au travail (je travaille trois jours par semaine). J’aime bien quand je trouve les mamans avec qui je suis copine. Et puis, mon grand a le bon goût d’être ami avec des enfants sympas qui ont des parents sympas. Pareil à la crèche pour mes filles, il y a plein de mamans avec qui je bavarde avec plaisir (et quelques papas aussi !).

  14. Il m’est arrivé de faire partie de ces mamans… les deux, celles pressées et celles qui trainent devant l’école… On y bavarde, c’est un peu comme d’échanger comme on le fait là sur nos blogs, dans le virtuel… sauf qu’à la sortie de l’école, les trucs d’éducation, les derniers livres pour enfant, les recettes, les spectacles ou les emmener… on se le dit en direct face à face… Ton billet est top….

  15. J’ai eu peur en lisant le début de l’article :-p Et oui moi aussi je fais partie de ces mamans là ! Celles à qui on propose souvent d’accompagner pour les sorties, celles qui sont un minimum au courant de ce qu’il se passe dans l’école… Et j’en suis ravie! Alors oui j’imagine bien que certaines s’imagine que je ne fous rien de la journée, ont du mal à comprendre que je puisse être fatiguée ou alors que je n’ai pas le temps de faire telle ou telle activité. Finalement c’est un peu la même chose que lorsque j’étais en congé parental : on devient transparente ! A croire que pour exister et être valorisé dans cette société, il faut avoir l’air pressée… Et bien, très peu pour moi ! Merci pour cet article qui rétabli un peu les choses 🙂

  16. Au début, je me suis bien demandé ce que tu allais reprocher aux mamans qui discutent et je me suis dit que tu en faisais sûrement partie.
    En fait, j’ai été bien surprise de lire dans ton article et dans certains commentaires que cela pouvait déranger. Vive le lien social !
    Alors moi, j’aimerais bien discuter avec des mamans (ou papa) Mais ils ne sont pas bien bavards, souvent sur leur téléphone en attendant l’ouverture des grilles. Après, c’est peut-être parce que c’est ma première année de maman d’école 😉

  17. Je fais partie des mamans pressées… mais alors les mamans qui “bavassent” ne me dérangent pas le moins de monde… J’espère juste qu’un jour j’arriverais à être moins pressée et à prendre ces 10 minutes, comme toi, parce que oui, ça doit faire du bien !

  18. J’ai découvert les plaisirs des mamans qui bavardent pendant mes congés maternité. Mais même en travaillant, j’ai déjà fait passer un petit mot par mes enfants à leurs copains avec mon numéro de portable et la proposition de se retrouver au parc un mercredi. Cela permet aux enfants de jouer… et aux mamans de se faire des ami(e)s !

  19. Pff! Le papotage des mamans qui attendent leurs enfants à la sortie de la maternelle c’est le plus sûr moyen de faire de belles rencontres! Moi j’ai connu ça il y a fort longtemps puisque mes enfants ont 48 et 46 ans! C’était encore un temps où les femmes restaient à la maison pour élever leurs enfants. Aujourd’hui encore on se dit bonjour, certaines mamans sont devenues des amies, les enfants jouaient ensemble dans le quartier(ce qui devient difficile maintenant avec les fous furieux qui circulent en voiture ou ceux qui agressent les enfants!)Ma fille (qui travaille à domicile)va chercher Ada à l’école, papotte avec les mamans, est impliquée dans la vie de l’école, passe du temps avec d’autres mamans sur les bancs de square tout près de chez elle !
    Voilà une citation de ma prof de chi gong à méditer “il faut les rencontres vraies, avec les êtres et avec les choses, pour féconder sa propre vie ” C’est beau hein!

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.