Devenir maman

Enceinte de 3 mois j’ai quitté le papa, témoignage 5 ans après

Je suis une maman de 24 ans d’une petite fille de quatre ans et demi. J’ai rencontré mon conjoint, j’avais seulement 18 ans. Notre relation est devenue immédiatement très fusionnelle, on ne se lâchait jamais.

Une grossesse précoce

Après 4 mois de relation, je suis tombée enceinte alors que j’étais sous pilule. C’est quelque chose que je n’envisageais pas du tout, je voulais profiter de ma jeunesse!

Au moment de l’échographie de datation, sachant que je voulais avorter et mon conjoint lui ne voulait pas, le médecin m’a fait écouter le cœur… À partir de là, je me suis dit qu’il fallait que j’assume. Je ne pouvais pas retirer la vie de mon enfant.

Le début de la grossesse a été compliqué, j’ai eu des nausées, des infections et beaucoup de fatigue.

L’incompréhension

Petit à petit, le manque de compréhension, de communication et notre immaturité nous ont éloignés. Le manque de confiance en notre propre couple a joué aussi.

Je pense que les hormones ont une part de responsabilité dans tout ça, parce que je ne supportais plus rien de lui : sa voix, son odeur, ses manières, son langage et même son physique.

J’avais aussi l’impression qu’il ne comprenait pas ce que voulait dire « devenir parents ». On avait pas de situation et pour moi c’était impossible d’accueillir notre bébé chez nos parents.

Donc j’avais l’impression d’avoir un boulet à mes côtés plutôt qu’un homme!

A LIRE : 20 idées originales pour annoncer ta grossesse!

La séparation

À 3 mois de grossesse, je l’ai quitté… C’est seulement à partir de là qu’il a essayé de me comprendre mais c’était trop tard. J’étais totalement fermée et têtue!

Future maman solo

Le reste de ma grossesse s’est très bien passé, ma mère m’a beaucoup aidée pour tout ce qui est procédures et papiers à faire.

J’ai pu m’installer correctement avant d’accoucher. La naissance de ma fille s’est super bien passée, ma mère était présente. J’ai préféré prévenir le papa seulement après pour avoir moins de stress .

Ce qui a été difficile, c’est de m’être retrouvée seule avec ma fille . J’étais très fatiguée… j’habitais à Carcassonne . Un mois après la naissance, je suis allée quelques semaines chez ma mère pour un peu de soutiens et de repos.

Ce qui a été le plus dur c’est de tout gérer toute seule! Tout était nouveau pour moi : devenir maman, gérer une maison, des factures… Découvrir tout ça tout d’un coup…

Le seul conseil que je peux donner aux jeunes mamans c’est de bien réfléchir avant de faire certains choix. D’accepter l’aide extérieure si elles peuvent en avoir et de pas attendre d’être à bout de force!

enceinte quitte papa

Nous sommes restés séparés 5 ans!

Nous avions beaucoup de haine et de rancoeur l’un envers l’autre et des caractères très forts tous les deux. Pour le bien de notre fille on a fait tout notre possible pour faire la part des choses et pour communiquer sur tout ce qui la concernait. Certaines fois ce n’était vraiment pas simple!

On a appris beaucoup, chacun de notre côté des leçons que nous a donné la vie. À force d’avoir des relations « échecs », on a fini par apprendre de nos erreurs. En 5 ans on s’est vu grandir, on a évolué.

On a appris à communiquer et plus on y arrivait et plus cela devenait une évidence.

Malgré les relations qu’il a eu, il m’a toujours fait savoir que je resterai son amour et que pour lui on ne tombait amoureux qu’une seule fois!

Pour ma part j’ai mis longtemps à ouvrir les yeux et a accepter que c’était une réalité. Je me voilais la face! J’ai ouvert les yeux le jour où j’ai emménagé avec mon petit ami de l’époque. Au bout d’un an et demi de relation, je culpabilisais par rapport au père de ma fille.

Je pensais à lui le soir au lit et quand il venait chercher ma fille, j’avais de plus en plus envie de partir avec eux.

J’avais tout pour être heureuse pourtant mais pendant toutes ces années je me sentais mal. Je me sentais mal parce que j’allais à l’encontre de mes sentiments.

Les retrouvailles

Aujourd’hui cela fait 8 mois que nous sommes à nouveau ensembles sous le même toit et que tout se passe pour le mieux.

Certes il y a eu quelques disputes mais on a vite compris que c’était normal. Qu’il fallait que l’on arrête de s’énerver et qu’il valait mieux que l’on discute.

Notre fille a été très heureuse que l’on soit à nouveau réunis. Elle a eu un peu de mal à nous partager étant donné qu’elle avait pris l’habitude d’avoir sa maman ou son papa rien que pour elle.

Au début, aussitôt que nous étions en désaccord elle angoissait.

Maintenant tout est rentré dans l’ordre, elle sait que ça peut arriver d’être fâchés (comme elle l’est parfois aussi) et que ça ne veut pas dire une l’on va se séparer à nouveau.

On est conscient que nos peurs et nos exemples parentaux ne nous ont pas aidés. Nous avons chacun des parents séparés et instables. Les mensonges, les tromperies ont fait entièrement partie de leurs vies de couple. Ils n’hésitaient pas non plus à dénigrer le sexe opposé…

Et puis le bonheur

Nous sommes plus heureux que jamais d’être réunis et nous attendons avec impatience notre bébé prévu pour début mars.

Notre fille a très bien pris l’idée que notre famille allait s’agrandir. Elle a juste été un peu déçue que ce ne soit pas une fille mais un garçon!

Ma grossesse ne se passe pas très bien (problème de plancher pelvien et de circulation du sang) mais mon homme est présent et compréhensif cette fois-ci.

On compte bien ne pas refaire les mêmes erreurs mais surtout on reste fort et uni face aux obstacles!

Je remercie cette jeune maman E. pour sa confiance. Merci à toi d’avoir partagé ces moments de vie. C’est un message très positif que tu nous envoies. Comme je te l’ai déjà dit, je suis admirative des mamans solos qui arrivent à gérer tout le quotidien seules. Alors qu’en étant soutenu par mon conjoint je pétais les plombs régulièrement… Bravo à toi!

Et toi, quel conseil donnerais-tu aux futures mamans solos? As tu vécus cette situation?

20 thoughts on “Enceinte de 3 mois j’ai quitté le papa, témoignage 5 ans après

    1. Je suis bien d’accord avec toi. Il y a des hauts et des bas et finalement ça peut aussi souder un couple.
      Je suis heureuse de partager avec vous cette histoire qui se finit si bien.
      Cette jeune maman m’a accordé sa confiance et ça me touche beaucoup!

  1. Coucou pas facile mais parfois vaut mieux prendre le large; beaucoup de mamans sont solo, travaillent et se débrouillent seules mais maintenant on plus de facilités qu’avant; moi je me souviens qu’une maman n’avait pas de voiture et se rendait à son travail en vélo et même en hiver son enfant derrière et le menait à 3 km chez une voisine

  2. C’est un très beau témoignage qui se termine comme un comte de fée, c’est magique… Perso, je ne suis pas maman solo, mais, je félicite celles qui arrivent à mener de front le boulot, les enfants…etc

Les commentaires font vivre le blog et j'adore vous lire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.