Bien vivre sa grossesse

CMV et grossesse : Quand la médecine fait comme elle veut!

Je suis en congé maternité en fin de grossesse, alors je traine sur les réseaux sociaux et je regarde la télévision, enfin principalement La Maison des Maternelles. L’un des sujets abordés cette semaine m’a sérieusement mise en colère, CMV et grossesse : Quand la médecine fait comme elle veut!

A LIRE : Une 2ème grossesse, qu’est-ce qui change?

Si tu me lis depuis quelques mois, tu le sais que Fripouille nous a donné pas mal de soucis en fin d’année à cause de problèmes de santé. A partir du mois de novembre, il a commencé à présenter tout un tas de symptômes : Vomissements, diarrhées, irruptions cutanée, fièvre très forte pendant 2 mois. Il semblerait que l’angine de départ de Fripouille ai été mal soignée puisque La Maison des Consultants était en panne de bandelette qui permet de déterminer si l’angine est d’origine bactérienne ou virale, lui ont donc été prescrit d’office des antibio. Après moultes analyses, prises de sang, médicaments et pour finir les urgences pédiatriques de Voiron, aucun diagnostique poséAh si! “Un banal virus, il y en a plein les crèches” me dit le médecin suite au dernier bilan sanguin de Fripouille, le CMV soit le Cytomégalovirus.

Dans La maison des Maternelles cette semaine, je regarde cette émission là (elle dure 30 min): Et là j’entends Agathe prononcer ces 3 lettres CMV le cytomégalovirus qui présenterait des dangers lorsqu’on est enceinte!

Alors à quelques jours de rencontrer mon bébé, je me suis fait des bouffées de colère en voyant ça! J’ai accompagné Fripouille chez les médecins et à aucun moment on ne m’a parlé des effets que peut avoir ce virus sur mon bébé in utero. Je sais pertinemment qu’on ne peut pas se protéger de tout mais au vu des séquelles graves que peut laisser ce virus, ça aurait peut être valu le coup de m’en informer correctement et d’insister sur les gestes préventifs à avoir! J’aurais aussi peut-être en parler à mon gynéco pour qu’il soit plus vigilant au moment des examens suivants…

Dans cet article publié dans Libération en 2015, on voit bien que la proportion d’enfant touché par ce virus semble faible mais les enfants touchés le sont si gravement… Que je ne comprends absolument pas ce parti pris!

Quand on pense que quelques lavages de mains supplémentaires ou précautions diminuent par 4 les probabilités de contaminations et que ça aurait pu éviter à cet homme de devoir faire le deuil de son bébé âgé de 5 semaines! Je me demande vraiment de quel droit, les médecins ne communiquent pas sur le sujet!?

Conséquences possibles liées au CMV et grossesse:

  • Anomalies au niveau du système nerveux
  • Retard de développement
  • Perte auditive
  • Déficience visuel
  • La perte auditive peut apparaitre plus tard autour des 5/6 ans de l’enfant

Comment il se transmet :

  • Par la salive
  • Par les urines
  • Par toutes les sécrétions corporelles

Comment se préserver du virus :

  • Lavage de mains très très régulier
  • Eviter les bisous sur les joues, préférer les bisous sur la tête, le front et les câlins
  • Ne pas partager de couvert ou de verre avec son enfant
  • Ne pas utiliser la même serviette de toilette, torchon
  • Eviter de moucher vous même votre bambin
  • Ne pas finir l’assiette de votre enfant

Etant donné qu’il n’existe aucun traitement ni vaccin contre ce virus, la seule chose à faire est de prévenir la contamination. Environ 300 contaminations congénitales par an sont recensées mais tous les enfants contaminés n’auront pas forcément de trouble. Pour les personnes qui ne sont pas enceintes ou immunodéficientes, ce virus ne présente aucun risque et nous sommes très nombreux à le porter! Apparement c’est aussi grave que la toxoplasmose dont on nous rabat les oreilles lorsqu’on est pas immunisé!

Il existe une association, tu trouveras sa page FB ici elle s’appelle Chanter, Marcher et Vivre.

 

 

Et toi, est-ce qu’on t’a parlé du problème de cohabitation entre CMV et grossesse?

 

22 thoughts on “CMV et grossesse : Quand la médecine fait comme elle veut!

  1. J’étais technicienne de laboratoire alors bien sûr je connais le CMV , le risque est toujours présent quelque soit la pathologie, je suis entièrement d’accord avec toi la communication médecin/patient n’est pas toujours à la hauteur. La contamination est cependant très rare avec le CMV.
    Il faut en parler à ton gynéco.
    Bonne journée, bises
    danièle

  2. Non, je ne savais pas qu’il y avait un risque lors d’une grossesse… On m’avait parlé de la toxoplasmose mais pas du CMV…
    Par contre, je rebondis sur les problèmes de communication médecins/patients : c’est malheureusement souvent le cas… J’ai la chance d’avoir un médecin traitant très “familial” mais, par contre, lors de la rencontre avec un médecin de garde, j’ai pu me rendre compte que la communication n’était pas le fort de tous les professionnels de la santé. C’est très difficile pour la personne en souffrance…

    1. Oui, le problème est que malgré que nous habitions en campagne il y a maintenant un cabinet médical dans lequel il est quasi impossible de voir toujours le même médecin… Il y a toujours des remplaçants! Donc plus du tout le côté rassurant du médecin qui te connait et qui te suis vraiment! Bref…

  3. Je n’avais jamais entendu parler de ce virus pendant mes grossesses. Je découvre avec ton article en fait. C’est vrai que ça fait peur ce manque de communication.
    Bon courage pour ces derniers moments de grossesse !
    Bises

  4. Nous avons regardé la même émission! Pour ma part, j’étais au courant, j’avais dû lire un article sur le net avant ma grossesse… Et ma gyneco m’a spontanément fait dépistée en début de grossesse. Il s’est avéré que j’étais porteuse d’anticorps anciens… ce qui est curieux car je n’ai pas été gardée en collectivité étant enfant et je n’ai pas été en contact avec beaucoup de jeunes enfants avant d’avoir moins même ma fille… en revanche, j’ai cotoyé plein de chats de ferme et pourtant je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose! Ceci étant dit, même porteuse d’anticorps, comme cela a été expliqué dans l’émission, cela ne veut pas dire qu’on est immunisée, juste qu’on n’aura pas de primo infection pendant la grossesse… et les médecins sont encore plus perdus pour donner la conduite à tenir dans ce cas… dans le doute, j’ai évité les contacts rapprochés avec de jeunes enfants mais c’était facile pour moi car il n’y en avait pas beaucoup dans mon entourage… dans ton cas ou celui des personnels de crèche, j’ai le sentiment que dans notre pays finalement peu de médecins en parlent…

    1. Même chose pour moi et la toxoplasmose, j’ai un chat depuis 17 ans et je ne suis toujours pas immunisée alors que je lui change sa litière très souvent!
      Pour le CMV, comme pour le reste il suffit d’un contact seulement parfois..
      Ce qui me pose problème c’est qu’au moins ils pourraient communiquer sur ce qu’ils savent et insister sur la manière de s’en protéger un maximum.
      On nous parle sans cesse de la toxoplasmose, dans ce cas je ne vois pas ce qui le justifie plus que de parler du CMV!?

  5. Ma gynécologue m’en avait parlé lors de ma deuxième grossesse, mais je ne me souviens pas si c’était car je lui avais posé la question ou pas. Malheureusement je connaissais le risque car une copine a perdu son enfant en debout de grossesse à cause du CMV.

      1. Elle a du faire une IVG. Je ne sais plus précisément car c’était en 2011, mais les médecins lui avaient dit que c’était du au CMV car elle gardait des enfants en bas âge . Peut être qu’un d’entre eux l’avait eu, peut être qu’ils ont fait des examens. Honnêtement je ne sais plus, mais ça m’avait marqué.

  6. J’étais au courant…. C’est la pédiatre de Mr 1er qui m’en avait parlé alors qu’il faisait un épisode viral (qui n’était finalement pas un CMV) et que j’étais enceinte de Mr 2e…
    Et ma nièce n°1 aux US a fait un CMV alors que ma soeur attendait nièce n°2 et ma soeur avait eu droit à des dépistages, recherches d’infection, et tout.. comme pour la toxoplasmose ici (par contre, elle n’a jamais eu de test de sérologie de la toxoplasmose… comme quoi ! )
    Reste zen pour ces derniers jours <3

    1. Tu vois, c’est ça qui me rend dingue, c’est que le médecin (que j’avais déjà consulté pour ma grossesse) m’a lu les résultats d’analyses de mon fils en m’annonçant la présence de ce virus et qu’elle n’a pas pipé un mot sur le sujet! Là c’est énorme quand même!
      Après je conçois que d’un pays à l’autre les directives données ne soient pas identiques mais dans un même pays?!?
      Bref! Tu as raison ????

  7. C’est étrange. Mon gynéco m’a fait faire un test d’immunologie à ma première grossesse. J’étais immunisée, donc aucun souci. Et je savais ce que c’était (sûrement à force de trainer sur les forums et par les copines enceintes lol).
    Je trouve ça fou que ça n’ait pas fait tilt au médecin en t’ayant en face de lui. C’est n’importe quoi !

  8. J’ai été ultra stressée du CMV au début de ma 2ème grossesse, seulement parceque j’avais lu un reportage sur le sujet (pour la première je n’en avais jamais entendu parler). J’en ai parlé à mon médecin, mon gynéco, mon obstétricien … réponse : “de toute façon on ne peut rien faire donc à quoi bon stresser les mamans avec ça” … sauf que comme tu le dis, on peut quand même prendre des précautions d’hygiène pour limiter les risques … ! Même si avec un ainé j’ai vite abandonné car je ne me voyais pas arreter les calins et les bisous avec mon grand pendant 9 mois …

    1. C’est évident que ça ne sert à rien de stresser les futures mamans inutilement mais on a le droit d’être informées quand même! Y a t il vraiment nécessité de nous stresser avec les fromages au lait cru, les crudités et salades, la charcuterie et vouloir nous “protéger” en ne nous parlant pas du CMV…
      Tu parles, il y a de quoi stresser! C’est exactement l’effet que ça a eu sur moi. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en parler à mon gynéco… Je verrais ce qu’il me dira!

  9. Moi ma gynéco m’a parlé de ce risque seulement pour ma deuxième grossesse puisque avec ma puce de 3 ans en crèche je pouvais facilement être en contact avec le CMV. Elle m’a prescrit une prise de sang avec un 2ème contrôle au cours du 1er trimestre (si je me souviens bien) qui a révélé que j’étais immunisée avant de tomber enceinte.
    Mais je sais que certains médecins ne prescrivent pas ce dépistage, et sont même contre, sous prétexte qu’il y a peu de chance de l’attraper…. Mais informer les futures mamans des bons gestes de prévention serait un minimum !

Les commentaires font vivre le blog et me font plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.