Pour Fripouille que nous avons eu du mal à concevoir, j’ai espéré, désespéré et attendu d’être enceinte. La maternité une fin en soi…

Depuis que j’ai 17 ans, je rêve de devenir maman. J’avais dans l’idée d’être une “jeune maman” avec un petit écart d’âge avec mes enfants. La vie n’en fait parfois qu’à sa tête, ça n’est donc pas du tout de cette manière que les choses se sont passées.

J’ai mis longtemps à trouver LA bonne personne, Papa-Fripouille. Ensuite, nous avons mis du temps à concevoir Fripouille (plus de 2 ans). Je me suis donc retrouvée maman pour la première fois peu avant mes 35 ans! Ce qui m’a laissé un paquet d’années avec ce désir enfouis! 

Une fois en couple avec Papa-Fripouille ce désir n’était plus un désir enfouis mais il est plutôt devenu une envie déchirante… Nous avons fini par imaginer que nous ne serions jamais parents… Que je ne serais peut-être jamais maman!

Et puis la maternité m’est tombé dessus! Ça y est enfin un +++ sur ce fichu test de grossesse, j’allais devenir maman. Après tellement d’attente, mon rêve se concrétisait enfin, nous allions être parents, nous allions devenir une famille. J’allais arrêter de travailler être en congé maternité et m’occuper de mon cocon et de ce bébé tout neuf!

Mais la maternité, est elle une fin en soi? Sans doute, toi, le savais tu déjà…  Moi pas! NON ça n’est pas une fin en soi! Je l’avais tant espéré cet état là que sans réfléchir, pour moi c’était comme si ma vie s’arrêterait là. Ou plutôt que ma vie commencerait à partir de là sans plus aucun autre but ni aucune autre perspective! Je ne m’étais jamais projetée au delà de ce congé maternité… Comme si devenir maman était une fin en soi!

J’allais devenir maman, POINT FINAL! Ha ha!! Je me suis donc pris la réalité de plein fouet. Après m’être noyée dans la maternité, l’allaitement et le manque de sommeil, j’ai dû reprendre mon activité professionnelle! 

Cette activité a un avantage majeur, c’est de permettre de moduler quelque peu mon emploi du temps. La contrepartie par contre c’est de faire énormément de km par jour (source de fatigue) si je voulais voir mon fils, d’avoir des déplacements tous les 2/3 mois pour 3 à 5 nuits à chaque fois. J’avais plein d’idées et de projets en tête mais pas la reprise de mon travail…

Alors ma reprise a été très difficile émotionnellement. 

Cette fois ci, j’ai pleinement conscience que je vais devoir reprendre mon travail, m’absenter et gérer deux enfants… Mais j’espère reprendre le plus tard possible et poursuivre le développement de ma marque Le Rire des Anges

J’ai beau essayer de m’y préparer, je ne sais pas comment va se passer ce nouveau bouleversement… Alors on verra mais je croise les doigts pour que le fait de savoir cette fois, que la maternité n’est pas une fin en soi me permettra de mieux vivre la suite!

 

Je suis vraiment curieuse d’avoir l’avis des mamans qui ont eu un parcours PMA ou des difficultés à avoir un enfant!? Comment ça s’est passé pour toi?

 

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •